Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 08:14

undefinedClotilde Rullaud Quintet  avec Dano Haider (guitare), Olivier Hutman (piano), Gilles Naturel (contre-basse) et Antoine Paganotti (batterie)
Lundi
 24 Mars à 21h00 au Sunside
60 rue des lombards – 75001 Paris – M° Chatelet
Tarifs : 
20€ - Prévente à 12€ sur simple demande à l’adresse suivante : clotilderullaudenconcert@gmail.com
Lieu :
Situé au coeur de Paris, entre le Forum des Halles et le Centre Georges Pompidou, le Sunset Jazz-Club, créé en 1983 par Michèle et Jean-Marc Portet, est le premier club à s'être installé rue des Lombards. Il reste LE Club parisien par excellence.

The Naked Messengers avec Jean-Baptiste Court (guitare), Deniz Fissek (Basse) et Lucas Goret (batterie)
Jeudi
 27 Mars à 20h00 au Café de Paris
158 rue Oberkampf - 75011 Paris – M° Ménilmontant
Tarifs : 
Entrée libre - Consommation Obligatoire

 Apéro Swing  avec Dano Haider (guitare)
Vendredi 
28 mars à 18h00 au Cavalier Bleu
143 rue St Martin - 75004  PARIS - M° Rambuteau
Tarifs :
Entrée libre - Consommation Obligatoire

 Clotilde Rullaud Trio avec Dano Haider (guitare) et Jérémy Nattagh (batterie percussive)
Samedi 
29 Mars à 21h00 à La Cave des orblins - 75020 Paris – M° St Ambroise
Tarifs :
 10€
en pré-vente avant le 15 mars 2008 - 12€ après et le soir du concert
Lieu : Concert à guichet fermé - réservation obligatoire par mail : ginaprod2005@yahoo.fr

 Apéro Swing  avec Dano Haider (guitare) et Oliver Von Essen (orgue)
Lundi 
31 mars à 19h00 au Paris-Beaubourg 
23 rue St Merri - 75 004  PARIS - M° Les Halles
Tarifs :
Entrée libre - Consommation Obligatoire


PRESENTATION
"Clotilde Rullaud, chanteuse conteuse et flûtiste, électron libre aux multiples facettes sait jouer de ses talents de "raconteuse d'histoires", de ses mimiques, et de sa voix qui tour à tour caresse ou interpelle, pour nous offrir à chacun de ses concerts un hymne au bonheur et à la vie, un voyage intime où Beauté et Mélancolie se côtoient sans se concurrencer, un pur envoûtement sur des airs du jazz et de la pop (de Cole Porter à Prince, de Duke Ellington à Stevie Wonder)."


PLUS D’INFORMATIONS

Le cd Live au 7 Lézards, premier album enregistré en duo avec Hugo Lippi à la guitare avec le soutien de la Mairie de Paris est toujours en vente dans LES FNAC de Paris : Les Halles et St Lazare (Soutenez nous et demandez le au vendeur).
et toujours sur iTune, Napster, Payplay, Snocap... (rechercher Clotilde Rullaud).

Retrouvez des extraits et toute l'actualité sur : www.myspace.com/clotilderullaud


 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 08:05
Didier Lockwood et une belle brochette d'artistes se sont réunis pour rendre hommage à Stéphane Grappelli. de là est né un CD Digipack + CD extra en bonus (à paraître le 27 mars)

----------------------------------------------------
En avant-première, le 26 mars à 20h au Théâtre des Champs Elysées,
Didier Lockwood rendra cet hommage en public
avec un concert d'exception. (entrée : 33 €)

----------------------------------------------------


Didier-Lockwood---affiche-mars-08.JPGPrésentation du CD.

Légitime héritier du grand Stéphane Grappelli, dont on célèbre le centenaire en cette année 2008, Didier Lockwood nous livre dans ce ‘’For Stéphane’’ un hommage partagé avec les plus grands noms du jazz français : ceux qui ont entourés ou se sont inspirés du maître.
Le contrebassiste Jean-Philippe Viret, celui qui l’accompagna jusqu’au dernier coup d’archet, assure la direction artistique du projet.

De ce magnifique hommage se dessine avec émotion et allégresse les souvenirs de la personnalité et de la vie d’un des plus grands musiciens de jazz de tous les temps.
Plus qu’un simple enregistrement, cet objet qui contient musique, images et témoignages devrait participer à ancrer dans notre mémoire collective le souvenir de ce grand artiste.

C’est sans filet qu’une foule de musiciens prestigieux ont acceptés de s’exprimer. Ainsi, vous pourrez découvrir Bireli Lagrène au violon alto, Dee Dee Bridgewater dans le souffle d’une Billie Holiday, Didier Lockwood à la mandoline, et découvrir, comme savait si bien le proposer Stéphane Grappelli, les jeunes prodiges : Fiona Monbet et les frères Enhco.
Participent aussi à cet hommage deux figures du jazz : Toots Thielemans et Martial Solal.
Bonne écoute ! REF. AM 5011 - AMES / HARMONIA MUNDI


Stéphane Grappelli (1908-1997) est l'un de ceux qui ont inventé le violon-jazz. Il en a été le porte-étendard, jouant le rôle de parrain pour toute une génération de musiciens dont Didier Lockwood avec qui il se produira sur scène. Une longue amitié naîtra ; Didier Lockw ood lui rend hommage de plus plus belle des manières, Grappelli peut reposer…. heureux !

Didier-Lockwood---Stephane-Grappelli.jpg "Didier est venu me voir, quand il était très jeune. J’ai tout de suite découvert en lui un véritable artiste… Je lui trouve un talent extraordinaire…
Didier Lockwood continue la lignée des violonistes de jazz que je représente. Je le reconnaîtrais entre mille…."
Stéphane Grappelli


"Stéphane Grappelli est un musicien majeur dans l’histoire de la musique. Il est impossible que son nom s’efface de la mémoire collective. Je lui portais une grande tendresse et admiration.
J’étais comme il m’appelait toujours son « Petit fils ». Il était un peu comme mon grand-père que je n’avais plus.
Cet enregistrement est une façon de nous rassembler, nous tous musiciens et amis qui l’aimions tant, pour
raviver son souvenir."

Didier Lockwood


Quand j’ai rencontré Stéphane en 1989, c’était un vieux Monsieur qui n’avait de vieux que son état civil. Cultivé, curieux, il dénotait par son ouverture d’esprit, son humour et son appétit de vivre. Lui rendre hommage, c’est avant tout célébrer cette manière d’être.
C’est pourquoi, outre les standards qu’il jouait avec une fraîcheur toujours intacte, j’ai souhaité que l’on évoque un autre aspect de son univers avec des oeuvres qu’il appréciait sans toutefois les interpréter sur scène. De ce répertoire se dégage cette joie de vivre qu’il savait si bien transmettre et que l’on a plaisir à perpétuer. Pour Stéphane, à mes yeux le plus bel exemple d’un artiste en résilience.

Jean-Philippe Viret.
(direction artistique)

Vingt six janvier 2008, un siècle depuis la naissance de Stéphane Grappelli ; tous ceux qui l’ont approché se
souviennent d’un homme élégant, extrêmement bon et proche de tous: la grande culture de son père et les affres d’une enfance douloureuse mêlées à une grande intelligence et une liberté presque totale dans le quartier de Montmartre, truffé d’artistes et de gens de spectacle , avaient forgé en lui une sensibilité peu commune ; les expériences de la rue se partageaient avec la proximité d’un vieux professeur du conservatoire ou des moments passés dans l’ancien atelier d’Eugène Delacroix avec la famille du compositeur Gustave Charpentier.
Ajouté à cela, ses débuts de musicien autodidacte dans les cours d’immeubles et les salles obscures, plus le contexte des années folles, le tout fit de cet homme si sensible un musicien particulièrement humain, ouvert au monde et à l’invention. Il a traversé le siècle, tantôt célébré, tantôt délaissé, pour finalement, unanimement reconnu, parcourir le monde entre clubs et grandes salles prestigieuses -toujours simple et attentif, l’esprit indépendant, proche de la musique, des musiciens et de chacun.
Sa grande fierté était d’avoir suscité ce même enthousiasme qui l’habitait chez de nombreux jeunes musiciens de France et du monde entier.
Son amitié pour Didier Lockwood était touchante, comme d’un père pour un fils ; et l’hommage qui lui est rendu dans cet album prouve si besoin est le respect et l’affection qui les unit au-delà du temps.
Didier a réussi à réunir autour de lui de nombreux amis, proches de Stéphane, qui interprètent des morceaux qui lui étaient chers.
Le violon était autrefois réservé par excellence à la musique dite classique. Le salut de « Didier Lockwood for Stéphane » à la mémoire d’un grand musicien français ouvre une fois de plus les portes au-delà des frontières de genre pour faire vibrer les coeurs , et inventer, écouter avec le respect et la grande proximité de chacun qui
caractérisaient si bien Stéphane Grappelli ; merci, Didier ! Et merci à tous de ce souvenir
si précieux d’un homme qui jusqu’à bout de souffle a partagé avec tous cette lumière intérieure qui nous élève vers un monde meilleur.

Joseph Oldenhove de Guertechin
(compagnon de Stéphane)

TOURNÉE CONCERTS

26 MARS PARIS
Théâtre des Champs-Elysées
20 AVRIL BRUXELLES
11 MAI LAGOA (Portugal)
17 MAI DOLE
29 MAI ALGER
13 JUIN CANCELADE
25 JUIN BLANVILLE CREVON
28 JUIN BEYNES

01 JUILLETSTRASBOURG
11 JUILLET ANTIBES
19 JUILLET SANCERRE
22 jUILLET HYERES
07 AOÛT ROQUEFERE

Partager cet article
Repost0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 08:04

Saint-Jean-mars-2008.JPGEnrichissement de la programmation du Saint Jean avec deux soirées par semaines consacrées au jazz, dont une au jazz manouche.

Occasions de plus d'y aller. Ambiance garantie.

Jazz manouche :
Moreno trio (17);
Frangy Delporte & Patrick Saussois (24);
Chinois trio (31)

Jazz :

S. Clavier - G. Mirabassi - Tetsuo Kawashima (20);
S. Clavier - L. de Preissac (27);

Le Saint Jean - 01 46 06 13 78 - 23 rue des Abesses - Paris 18e (M° Abbesses)

Partager cet article
Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 08:20

NHX-II.jpgNHX Il en concert le 21 mars à La Java
CD Electro-jazz 1 drum'n'bass Sortie le 19 mars 2008

DTC CD006 - La Baleine distribution

Cinq ans après un premier disque Iive débordant d'énergie, NHX nous livre enfin son album studio, sobrement intitulé « Il ».

Les morceaux ont été composés « au calme» par Gaël Horellou, puis enregistrés en novembre 2006 lors d'une résidence au Florida à Agen. Après un travail de post­production approfondi, le mixage final a eu lieu au Cargo à Caen en novembre 2007.

Il en ressort un disque très cohérent où l'accent est mis sur la qualité du son et la complémentarité entre improvisations et programmations.

On retrouve la fougue des quatre musiciens de jazz et de rock progressif: Philippe Bussonnet (basse), Emmanuel Borghi (Fender Rhodes), Yoann Serra (batterie), Gaël Horellou (saxophones et machines), ainsi que l'empreinte de l'ingénieur du son Dominique Poutet.

Jazz, dub, electro, drum'n'bass ... la fusion de NHX est entièrement consacrée au dancefloor. Allant chercher aux confins de la technosphère et de l'improvisation les ingrédients nécessaires à son art, le groupe n'en finit pas de défricher de nouveaux territoires musicaux.

Emmanuel Borghi fender rhodes
Philippe Bussonnet
basse
Gaël Horellou
saxophones, machines, composition, arrangements
Yoann Serra
batterie
Dominique Poutet
enregistrement, mixage, mastering

CONCERT A PARIS
VENDREDI 21 MARS A LA JAVA
NHX Il « RELEASE PARTY»
2 sets: 21 h et minuit / 5 euros
105 rue du fg du Temple (10e)

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 08:42
Apsara.jpgDenzler (sax) - Murayama (perc) - Unami (ordi)

Jeudi 20 mars - 20h30
Paris - Librairie Apsara, 44 rue Daguerre (14e)

M° Denfert-Rochereau
Paf : 10 €
 Réservation conseillée (capacité réduite) : Tél : 01 42 79 96 16
http://www.librairie-apsara.com/

Ayant déjà joué ensemble dans différents contextes, ces  musiciens se produisent pour la première fois en trio.
Travaillant sur les timbres et les textures, ils créent collectivement et en temps réel des formes asymétriques
qui s'inscrivent dans un espace temporel distendu.

Taku Unami : Né à Tokyo, guitariste et spécialiste de l'ordinateur, il travaille régulièrement au Japon, en Europe et en Amérique du Nord avec des musiciens comme Taku Sugimoto, Klaus Filip, Radu Malfatti, Burkhard Stangl, Mattin, Otomo Yoshihide ou le groupe Hose. Il dirige par ailleurs le label Hibari Music.
http://www.hibarimusic.com/

Seijiro Murayama : Né à Nagasaki, percussionniste et batteur, il a notamment joué avec Fred Frith, Tom Cora, Keiji Haino et KK Null lors de tournées aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Il a également travaillé avec de nombreux danseurs et plasticiens ainsi qu'avec le philosophe Jean-Luc Nancy. Il a publié une vingtaine de disques.
http://www.kknull.com/anp_e_murayama.html

Bertrand Denzler : Né à Genève, saxophoniste, il est membre des groupes Hubbub et Trio Sowari. Il s'est produit en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, au Proche-Orient et en Extrême-Orient avec des centaines de musiciens, des artistes pratiquant d'autres disciplines et en solo. Il a publié une trentaine d'enregistrements.
http://bdenzler.free.fr/
Partager cet article
Repost0
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 08:11

Si vous n'êtes pas abonnés à la newsletter du Jazz Club Lionel Hampton,
cliquez sur la photo de Cheick Tidiane Seck (photo Lucille Reyboz)
pour connaître le programme de mars 08

Cheick-Tidiane-Seck---photo-Lucille-Reyboz.jpg

Partager cet article
Repost0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 17:56
Chet Baker - photo Cbabi Bayoc
Chet-Baker---photo-Cbabi-Bayoc.jpg   Paris Jazz Club et, le Bose Blue Note Festival 2008 présentent


    "1 entrée = 3 clubs"
   HOMMAGE A CHET BAKER
    le 26 mars 2008 - 21h

 



Pour inaugurer la "Rue de la Note Bleue" dans le cadre du Bose Blue Note Records Festival, les trois clubs de la rue des Lombards vous proposent un hommage tout en nuances à celui qui disparut tragiquement il y a tout juste 20 ans.

Consacré aujourd'hui "Prince of Cool", Chet Baker a laissé au jazz le souvenir d'un lyrisme délicat et pudique, d'ambiances brumeuses et dépouillées.

Pour honorer la mémoire du trompettiste et chanteur, Paris Jazz Club vous présente trois concerts simultanés : vous pourrez circuler librement dans les trois pour le prix d'un seul. De grands jazzmen,  certains ayant été des accompagnateurs réguliers, ses  proches, rendront hommage à cet écorché vif devenu légende.



Duc des Lombards : "Three For Chet"

Stephane Belmondo trompette, Riccardo Del Fra contrebasse, Bruno Ruder piano

Comment oublier ce génial trompettiste et chanteur qui sut si souvent nous troubler de sa voix diaphane, de son lyrisme sans cesse renouvelé ? Avec sa trompette, il prolongeait sa voix et savait plus que quiconque nous toucher au coeur. Pour cette nuit magique, retrouvons ses intimes dans une formule qu'il affectionnait plus que toute autre : piano - trompette - contrebasse. Stéphane Belmondo est à la trompette, il fut son ami et lui doit beaucoup en tant que musicien. Riccardo Del Fra fut le contrebassiste sur lequel Chet put s'appuyer solidement et trouver toute son inspiration les dix dernières années de sa vie. Bruno Ruder fut l'élève de Riccardo et a bénéficié d'un enseignement tel que Chet lui-même aurait pu lui donner. C'est avec émotion que nous programmons cette soirée tout juste 20 ans après sa disparition tragique.

Baiser Salé : Médéric Collignon - Jus de Bocse "chante Chet Baker"

Médéric Collignon chant cornet de poche bugle, Franck Woeste Fender Rhodes,
Frédéric Chiffoleau contrebasse, Philippe Gleizes batterie

 Médéric Collignon est assurément le musicien le plus inclassable issu de la nouvelle scène du jazz français, l'un des plus talentueux. Il s'est imposé au tournant du nouveau millénaire comme l'un des virtuoses iconoclastes qui affole et dont raffole le jazz français. Après avoir pratiqué toutes les scènes, du style new-orleans aux expériences les plus contemporaines, le jeune homme à la trompette (de poche) doublé d'un maître chanteur publie enfin, à 36 ans, son premier disque sous son nom. Il trouve ici un nouveau défi en interprétant le répertoire chanté de Chet Baker assouvissant ainsi son désir de
donner de la voix.


Sunside : René Urtreger & Jean-Louis Chautemps Quartet - "Hommage" 

René Urtreger piano, Jean-Louis Chautemps saxophones,
Eric Dervieu batterie, Yves Torchinsky contrebasse

Une rencontre inédite et exceptionnelle entre deux musiciens charismatiques du jazz français. Tous deux ont participé à de nombreuses tournées aux côtés de Chet Baker à la période ou celui-ci découvre les charmes de la France et les clubs de Saint-Germain, la grande époque. Pour l'occasion, ils ont accepté de former un quartet sans trompette pour rendre hommage à Chet Baker, légende du jazz réputée pour sa fragilité et sa mélancolie.

Réservations:  Fnac, Digitick

Plus d'infos : www.parisjazzclub.net / contact@parisjazzclub.net / 08 72 61 41 96

Partager cet article
Repost0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 20:54

Antoine Hervé
Antoine-Herve-copie-1.jpg- 12 mars à 20h et 22h : Alexandre SAADA Quartet (New Talent)

Alexandre Saada (p), Sophie Alour (ts), Jean-Daniel Botta (b), Donald Kontomanou (dms)

Profondeur du propos, lyrisme, contrôle du touché, inspiration sont ses maîtres mots. Ainsi a t-on pu lire dans la presse à son propos : « C’est la qualité des compositions qui interpelle et la maîtrise instrumentale qui font penser à Keith Jarrett ou Marc Copland ».

 

- 13 mars à 20h et 22h : Gabor GADO Quartet (New Talent)

Gabor Gado (g), Mathieu Donarier (ts), Sébastien Boisseau (b), Joe Quitzke (dms)

Après Daniel Szabo la semaine dernière, c’est un autre hongrois qui vient habiter notre club. Habitué du Duc des Lombards depuis quelques années, c’est toujours avec plaisir que nous retrouvons ce guitariste singulier et magnifique de profondeur et d’émotion.

 

- 14 mars à 20h et 22h : Al "Tootie" HEATH - Niels LAN DOKY - Pierre BOUSSAGUET (jazz legends)

Des trois légendaires frères Heath, Percy le contrebassiste et Jimmy le saxophoniste, Albert le batteur est le plus jeune. Ayant débuté discographiquement parlant avec John Coltrane, Al « Tootie » Heath fut le compagnon de route de magnifiques aventures auprès de JJ Johnson, Cedar Walton, Bobby Timmons, Dexter Gordon. On l’a très souvent entendu auprès d’Herbie Hancock, de Yusef Lateef et bien évidemment avec les Heath Brothers. Un jeu tout en nuances, en couleurs et un tempo sans faille.

 

- 15 mars à 20h et 22h : Antoine HERVE « Pierre et Marie tuerie » featuring Markus STOCKAUSEN (European Avant-Garde)

Antoine Hervé (p), Markus Stockausen (tp), Véronique Wilmart (synt), Philippe Garcia (dms)

Ce pianiste et compositeur, ancien chef d’orchestre de l’Orchestre National de Jazz, a dépassé le monde stricto senso du jazz pour s’intéresser, par delà les frontières, à la musique pure, à la recherche, à l’improvisation absolue. Son travail touche à la télépathie, à la spiritualité.

 

- 16 mars à 21h : Pauline ATLAN « Tribute to Anita O’Day » (Vocal Jazz)

Pauline Atlan (vcl), Nicolas Peslier (g), Nicolas Montier (ts), Jacques Schneck (p), Raphael Devers (b)

Croisée auprès des « High Society Jazz Band » et autres « Air Swing & Fire », la belle Pauline Atlan révèle un talent rare d’interprète. On l’apprécie pour sa science du tempo et du mot juste.

 

- 17 & 18 mars à 20h et 22h : Henri TEXIER Strada Sextet (European Jazz)

Sébastien Texier (cl, a cl, as), François Corneloup (bs), Gueorgui Kornazov (tb), Manu Codjia (g), Christophe Marguet (dms) et Henri Texier (b).

« Dans la musique du contrebassiste mijotent des ingrédients du jazz classique (It Don’t Mean A Thing… ), de la matière rock (Zappa n’est pas si loin), des épices free (dans les chorus), quelques piments africains (dans les intermèdes), des saveurs européennes (Ah ! la valse…) et, bien sûr, un zeste de blues. Ce mets savoureux est immédiatement reconnaissable… même à l’aveugle ! On ne le répètera jamais assez : Texier est l’un des grands chefs musiciens de notre époque ». (Bob Hatteau/Citizenjazz.com)

 

- 19 mars à 20h et 22h : David REINHARDT Trio (Gipsy Music)

David Reinhardt (g), Florent Gac (org), Yoann Serra (dms)

Le petit fils de Django, fils de Babik, se distingue subtilement de l’écrasante figure du grand père en se produisant dans une formule plus proche de celle d’un Grant Green que du légendaire virtuose manouche. Un régal !

 

- 20 & 21 mars à 20h et 22h : Omar SOSA "Afreecanos" Quartet and guests (World Jazz)

Omar Sosa (p), Childo Tomas (b), Julio Barreto (dms), M'bira Mola Sylla (vcl)

À l’occasion de la sortie de son nouvel album « Afreecanos » Omar Sosa vient habiter notre club. Tel un sorcier vaudou, le pianiste et compositeur sait réveiller les esprits, naviguant entre les rivages cubains  et africains, bordés par des ambiances à la Keith Jarrett. Il transforme chacune de ses prestations en cérémonie. Sa musique déborde de sensualité et de douceurs latines.

 

- 22 & 23 mars à 20h et 22h : Curtis STIGERS (Crooner)

Curtis Stigers (vcl & ts), Matthew Fries (p), Phil Palombi (b), Keith Hall (dms)

Sans aucun doute LA révélation du jazz vocal masculin de l’année. Un talent d’entertainer hors norme, une présence électrisante, un charme à tomber. Chanteur – saxophoniste – songwriter, Curtis s’exprime avec goût et intelligence. L’entendre en club est un privilège qui risque de ne pas durer longtemps. Ne le manquez sous aucun prétexte !

 

- 24 mars à 21h : Marc THOMAS (crooner)

Marc Thomas (vcl), Vincent Bourgeix (p), Jean-Luc Arramy (b), Vincent Frade (dms)

Marc Thomas a ses adeptes. Il suffit de l’avoir entendu chanter une fois pour en faire partie. Charme, élégance, swing, décontraction, humour, tous les ingrédients sont réunis pour passer une excellente soirée.

 

- 25 mars à 20h et 22h : Anne PACEO (carte blanche mensuelle) (New Talent)

Anne Paceo (dms), Pierre Perchaud (g), Pierre de Bethmann (p), Gilles Naturel (b)

Le Duc s’engage derrière les talents en émergence. La batteuse Anne Paceo nous a totalement conquis comme elle conquiert tous ceux qui viennent la découvrir. Anne Paceo, c’est un drive à nul autre pareil, une présence de tous les instants. Anne Paceo, c’est aussi une lueur dans le regard qu’on n’est pas prêt d’oublier.

 

Du 26 mars au 5 avril, concerts dans le cadre du Bose Blue Note Jazz Festival

 

- 26 mars à 21h : "Three For Chet" Stéphane BELMONDO (tp) - Riccardo DEL FRA (b) – Alain JEAN-MARIE (p) (Tribute to a Giant) Un Pass 20€ = 4 clubs (soirée Paris Jazz Club)

Comment oublier ce génial trompettiste et chanteur qui sut si souvent nous troubler de sa voix diaphane, de son lyrisme sans cesse renouvelé? Avec sa trompette, il prolongeait sa voix et savait plus que quiconque, nous toucher au coeur.

 

- 27 mars à 20h & 22h : "Gardenias For Dinah" – Hommage à Dinah Washington

China MOSES + Raphael LEMONNIER Trio + special guest Daniel HUCK (Tribute To Dinah Washington)

China Moses (vcl), Daniel Huck (as), Raphael Lemonnier (p), Patricia Lebeugle (b), Jean-Pierre Derouard (dms)  

Plus habituée de la scène groove/soul/hip hop/rap, cette surdouée touche-à-tout, également présentatrice de TV sur MTV News, s’attaque cette fois-ci au répertoire de Dinah Washington. Tour comme sa mère Dee Dee Bridgewater, c’est avec tact, respect talent et justesse qu’elle réussi cet hommage à celle que le monde du jazz avait surnommée : The Queen.

 

- 28 mars à 20h & 22h : Lee KONITZ Trio  (jazz legend)

Lee Konitz (as), Enrico Pieranunzi (p) Riccardo Del Fra (b)

Fin des années 40, à l’heure où tous les saxophonistes subissaient l’influence de Charlie Parker, Lee Konitz su définir et défricher un chemin tout autre. Un jeu diaphane, évanescent, tout en délicatesse et contrepoint d’autant mieux mis en valeur ce soir avec cet accompagnement délicat, dépouillé et de première qualité.

 

- 29 mars à 20h & 22h : Lee KONITZ + François THEBERGE Five (Jazz Legend)

Lee Konitz (as), François Theberge (C melody sax),  Stephane Belmondo (tp) Jerry Edwards (tb) Sylvain Romano (b) Dre Pallemaerts (dms)

Pour fêter la sortie du disque du François Theberge Five dans lequel il était lui même invité, Lee Konitz invite ce groupe magnifique qui a épousé fait et cause pour la manière unique du saxophoniste. La réponse du berger à la bergère.

 

- 30 mars à 21h : CNSM plays Blue Note Quentin GHOMARI Sextet "Autour de Booker Little" (New Talent)

Quentin Ghomari (tp), Julien Pontvianne (ts) - Fidel Fourneyron (tb) - Tony Paeleman (p) - Simon Tailleu (b) - Elie Duris (dms)

Riccardo Del Fra, directeur du département jazz de CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique De la Ville de Paris) ne tarit pas d’éloges. Voici la nouvelle génération, des musiciens doués, motivés, inventifs et qui n’attendent plus qu’une chose, la rencontre avec leur public : Vous ce soir !

 

- 31 mars et 1er avril à 20h & 22h : Benny GREEN Trio (Jazz Giants)

Benny Green (p), Giorgos Antonious (b), Steve Brown (dms) 

Les amateurs de piano jazz ne manqueront pas la venue de celui qui se révéla aux amateurs alors qu’il était l’un des derniers compagnon  de route d’Art Blakey au sein des Jazz Messengers fin des années 80. On se souvient alors qu’il fut le pianiste du Freddie Hubbard Quintet, du trio de Ray Brown, présent sur plus d’une centaine d’albums invité par tous les plus grands, Oscar Peterson, Christian Mc Bride, etc.

 

- 2 et 3 avril à 20h & 22h : Tom HARRELL Quintet (Jazz Legend) 

Tom Harrell  (tp), Wayne Escoffery (ts), Danny Grissett (p), Ugonna Okegwo (b), Johnathan Blake (dms)                                                                                                                                             Pour beaucoup, Tom Harrell est tout simplement le plus grand trompettiste vivant, « a pure melodic genius » pour la revue américaine Newsweek. Son tout dernier album « Light On » (High Note Records) dont il vient fêter la sortie à Paris au Duc avec son quintet est en tête des charts des radios américaines et a reçu à ce titre le SESAC Jazz Awards en janvier 2008.

- 4 et 5 avril à 20h & 22h : Olivier TEMIME "Volunteered Slaves"  (Jazz Funk)

Olivier Temime (ts), Jérôme Barde (Bardophone), Emmanuel Duprey (Fender Rhodes), Akim Bournane (b), Julien Charlet (dms), Arnold Moueza (perc)

À l’image de la composition de Rahsaan Roland Kirk datant de 1969, « Volunteered Slavery » et qui a donné son titre à ce groupe, Olivier Temime désire explorer encore davantage les multiples influences de son parcours musical et laisser s’exprimer pleinement sa curiosité et son ouverture d’esprit. Sa musique s’appuie sur un répertoire où le chant, la parole, l’humour, la fureur et la paix se répondraient inlassablement. Son nouvel album dont il fête la sortie ici est d’hors et déjà une vraie réussite.

 

« Autour d’un piano » les vendredis et samedis minuit et dimanche midi (entrée libre)

  

- 14, 15 & 16 mars : Philippe MILANTA

Décontraction, invention, sens harmonique, swing, sont les qualités les plus remarquables de son jeu. Bien que nourri au jazz classique (Basie, Ellington, Garner), le pianiste Philippe Milanta puise son jeu aux sources d’Ahmad Jamal et de Mc Coy Tyner.

 

- 21, 22 & 23 mars : Ludovic DE PREISSAC

Pianiste be-bop, compositeur, arrangeur, Ludovic de Preissac est également un fabuleux entertainer. On le connaît en trio, en quintet, en grand orchestre, découvrez le ce soir dans une toute autre formule.

 

- 28, 29 & 30 mars : Laurent COURTHALIAC

La formule « Autour d’un piano » nous permettra de retrouver ce pianiste bebop dandy tous les mois pour le meilleur et pour le swing. Oolyakoo !

 

 « Les rencontres du samedis » à 15h (entrée libre)

 

- 15 mars : « La Leçon de Jazz » d’Antoine HERVE avec pour premier thème « Oscar Peterson ». Suivront au rythme d’une fois par mois « Bill Evans », « Thelonious Monk » et « Mc Coy Tyner ».

- 22 mars : « Histoires de jazz » par Laurent CUGNY Conférence – rencontre "I Sing the Body Electric" - histoire du jazz-rock 1967-1976

Avec pour premier thème : « Miles Davis ». Suivront au rythme d’une fois par mois « John McLaughlin et les guitaristes », « Herbie Hancock »,  « Chick Corea et les claviers » et « Joe Zawinul et Weather Report ».

- 29 mars : « Histoires de Jazz » par Jean-Michel PROUST

 Avec pour premier thème : « Blue Note Story ». Suivront au rythme d’une fois par mois « Franck Sinatra Story », « Le jazz vocal féminin »,  « Le jazz vocal masculin » et « Les voix de l’extrême ».

 

Plus d’infos sur www.ducdeslombards.com

Partager cet article
Repost0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 08:23

Jobic Le Masson, piano
Peter Giron, contre basse
John Betsch,  batterie

en concert au Sunside les 11 et 12 mars
Ce trio a enregistre un CD presente ici :
Jobic-le-Masson---Hill.JPG"Le piano trio, dans le sens traditionnel, a souvent pour signification un ‘leader’, accompagné d’une section rythmique compétente, démontrant le talent de celui-ci. Ici, même si les qualités de la tradition, notamment pour ce qui est de la mélodie et du swing, sont clairement entendues, John Betsch et Peter Giron ne jouent néanmoins en aucune manière un rôle subsidiaire. Ils font plutôt partie commune d’une conversation intelligente à trois, leur phéromones – ces aimants invisibles- créant une familiarité jusqu’au degré où la notion de chacun devient une extension intégrée de leur propre pensée. Qu’ils se soient trouvés tous trois à Paris, étant donné la disparité de leurs origines, est fortuit. D’avoir été capable de maintenir un trio de cette qualité pendant une période aussi étendue, est proche du miracle.
 
Avec pour exception ‘Bemsha Swing’ de Thelonious Monk, toutes les compositions sont écrites par Jobic Le Masson et pour certaines d’entre elles, leur titre sont des indices de leurs intentions : ‘Hill’– aussi le titre de l’album d’inauguration du trio – est  un hommage à Andrew. Evidents sont ‘Evidence to the contrary’ et ‘Monk medium’. ‘RC’ est dédié à son ami le trompettiste Roy Campbell ; et peut être ‘Don’t they speak to you’ (ne vous parlent ils/elles donc pas ?) sont ces voix de l’Histoire tapies dans le subconscient.  Dans le processus créatif de chacun il y a toujours des influences, des réflexions sur le passé, et par bonheur dans le cas présent, les fantômes de Monk et Duke sont de service, évidents dans le caprice, le luxueux romantisme ébréché, souffle de résonance où le rythme est retenu dans l’attente, les tournants et tournures imprévus.'

Partager cet article
Repost0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 08:20

Bose-Blue-Note-records-Jazz-Festival-08-copie-1.jpgUne programmation particulièrement riche avec près de 60 concerts !

mer 26 : Médéric Collignon plays Chet Baker (Baiser Salé)
mer 26 : Three For Chet : Stéphane Belmondo, Riccardo Del Fra, Bruno Ruder plays Chet Baker  (Duc des Lombards)
mer 26 : Krystel Warren + Soulive (La Maroquinerie)
mer 26 : René Urtreger & Jean Louis Chautemps play Chet Baker (Sunside)
mer 26 : Yaron Herman Trio (New Morning)
mer 26 et jeu 27 : Stacey Kent (La Cigale)

jeu 27 : Mario Canonge plays Thelonious Monk (Baiser Salé)
jeu 27 Mars : China Moses plays Dinah Washington (Duc des Lombards)
jeu 27 : Don Cavalli + Son of Dave (La Maroquinerie)
jeu 27 : Trio Sud (New Morning)
jeu 27, 21h : Kenny Werner solo (Sunside)

ven 28 : Lee Konitz Trio & Enrico Pieranunzi + Riccardo Del Fra (Duc des Lombards)
ven 28, 22h : Desktops (Baiser Salé)
ven 28 : Ji Mob + Brooklyn Funk Essentials (New Morning)
ven 28 & sam 29 : Kenny Werner trio (Sunside)

ven 29 : Lee Konitz Trio & François Théberge Five (Duc des Lombards)
sam 29 : Susi Arioli + Ghislain Poirier : Montréal à Paris ! (La Maroquinerie)
sam 29, 22h : Pierre de Bethmann Trio plays Herbie Hancock (Baiser Salé)

dim 30 : Hommage à Blue Note Records (avec le Big Band du CNR 9e Arr.) (Baiser Salé)
dim 30 : Hommage à Blue Note Records (avec le CNSMDP) (Duc des Lombards)
dim 30 & lun 31 : Robert Glasper Trio (Sunside)

lun 31: Jam Session autour de Sarah Vaughan (Baiser Salé)
lun 31 : Jaguar Wright + Bahamadia + Ezechia (New Morning)
lun 31 et mar 1er : Benny Green Trio (Duc des Lombards)

mar 01, 20h : Bugge Wesseltoft (Européen)
mar 01 : David Reinhardt plays Django Reinhardt
mar 01 : Fabien Mary Octet plays Blue Mitchell & Duke Pearson (Sunside)
mar 01 : Hamilton de Holanda invite Lokua Kanza (New Morning)

mer 02 : Olivier Ker Ourio Group + Rosario Giuliani Quintet (New Morning)
mer 02 : Eliane Elias : Hommage à Bill Evans (La Cigale)
mer 02 : Aronas & Hollie Smith (La Maroquinerie)
mer 02 : Samy Thielbault Sextet plays Wayne Shorter (feat. Lionel et Stéphane Belmondo) (Sunside)
mer 02 & jeu 03 : Tom Harrell Quintet (Duc des Lombards)
mer 02 & jeu 03 : Thierry Elliez plays Jimmy Smith (Baiser Salé)

jeu 03 : The Puppini Sisters & Caravan Palace (La Cigale)
jeu 03 : Erik Truffaz (Européen)
jeu 03 : Géraldine Laurent Trio plays Jackie McLean (featuring Pierre Christophe) (Sunside)
jeu 03 : Mina Agossi (New Morning)

ven 04 : Lionel Loueke (New Morning)
ven 04 : Jérome Sabbagh Quartet plays Joe Henderson (featuring Ben Monder) (Sunside)
ven 04 : Moutin Reunion & Invités : Martial Solal, Elisabeth Kontomanou & Joe Locke (La Cigale)
ven 04 : Dinner at the Thompson + Van Hunt (La Maroquinerie)
ven 04 : Yvinek’s Birthday Party (Baiser Salé)
ven 04 & sam 05 : The Volunteered Slaves (Duc des Lombards)
ven 04 & sam 05 : Yvinek Electric « Sonic Escapade » (Baiser Salé)

sam 05 : Dhafer Youssef (New Morning)
sam 05 : Jay May + The Bird & The Bee + Soul Jazz Records (La Maroquinerie)
sam 05 : Spleen & Baloji & Alice Russell (La Cigale)
sam 05 : Guillaume de Chassy Trio plays Thelonious Monk (Sunside)

dim 06 : Donny McCaslin Trio (Sunside)

lun 07 : Musica Nuda & Dianne Reeves (Grand Rex)


Partager cet article
Repost0