Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 08:33
ANDY EMLER MEGAOCTET

jazz

samedi 20 décembre - 21h au Triton (18 €)
11 bis rur du Coq Français - Les Lilas (93)
01 49 72 83 13
voir
accès


Le MegaOctet prépare activement les célébrations de son vingtième anniversaire, marquées par un concert-événement à la Salle Pleyel et la sortie, en mars 2009, d'un nouvel album chez Naïve.

Ce nouveau répertoire très attendu, c'est au Triton qu'Andy Emler a choisi de le créer. Et pas question de lésiner sur les moyens.

Ce concert clôture à la fois la résidence du MegaOctet, le festival Bleu Triton et l'année 2008. Alors, after, big teuf, champagne !!!

Andy Emler piano, direction
François Verly marimba, percussions
Méderic Collignon cornet de poche, bugle,
tuba alto, voix
Laurent Dehors saxophone ténor, clarinette basse, cornemuse
Thomas de Pourquery saxophones alto et soprano, voix
Philippe Sellam saxophone alto
François Thuillier tubas
Claude Tchamitchian contrebasse
Eric Echampard batterie

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 08:21
Depuis 6 ans, TSFJAZZ fête la fin de l’année en musique. D’abord au New Morning, puis à l’Opéra Comique et désormais à l’Olympia, votre radio organise sa soirée annuelle à la fin du mois de décembre.
You & the Night & the Music, ce sont les 12 orchestres de jazz qui ont marqué les douze mois de l’année.

Plus de 90 artistes pour LA soirée jazz. Trois heures de jazz et de surprises pour raconter 2008 en musique.
Réservations : www.olympiahall.com

Ils seront sur la scène de l’Olympia :


Orchestre de Cérémonie : Le Grand Orchestre d’Ivan Jullien

Stochelo Rosenberg & Didier Lockwood
Jean-Philippe Viret
Andrien Moignard

Aldo Romano « Just Jazz »
Henri Texier
Géraldine Laurent
Mauro Negri

Robin McKelle « Modern Antique »

Giovanni Mirabassi « Terra Furiosa »
Gianluca Renzi

Jacques Schwarz-Bart « Abyss »
Cheick Tidiane Seck
Sonny Troupé

Jean-Jacques Milteau « Soul Conversation »
Manu Galvin
Ron Smyth
Michael Robinson

Mario Canonge « Rhizome »
Linley Marthe
Chander Sardjoe

David El Malek « Music From Source »
Yoann Loustalot
Eric Dufaÿ
Denis Leloup
Didier Havet
Jules Bikoko
Thomas Savy
Daniel Garcia-Bruno

Stéfan Patry & René Sopa « Hammondeon »
Jean-Philippe Fanfant
Sydney Haddad

Fabien Mary « Four and Four »
David Sauzay
Jerry Edwards
Hugo Lippi
Fabien Marcoz
Mourad Benhammou

Stéphane Huchard « African Tribute To Art Blakey »
Baba Sissoko
Pierre de Bethmann
Thomas Gueï
Sylvain Beuf
Alexandre Tassel
Diego Imbert

Mônica Passos « Lemniscate »

Dernière Minute, le treizième orchestre surprise  :
Sixun "Palabre"
Jean-Pierre Como
Louis Winsberg
Alain Debiossat
Michel Alibo
Paco Sery
Stéphane Edouard


Et en solo :
Bojan Z
Nicola Stilo & Stéphane Belmondo
Yaron Herman
Laurent Robin
Philip Catherine
Laïka Fatien
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 08:15
MEDERIC COLLIGNON
VS DAMIEN SCHMITT

rencontre inédite

samedi 13 décembre - 21h au Triton (18 €)
11 bis rur du Coq Français - Les Lilas (93)
01 49 72 83 13
voir
accès


C'est l'une de ces rencontres inédites comme le Triton aime à en provoquer.

Découvert au sein du quartet de Jannick Top et Eric Le Lann, Damien Schmitt est un véritable phénomène de la batterie, prodigieux virtuose mais avec un vrai grain de folie.

La tentation était grande de l'associer à un autre trublion de génie, Médéric Collignon, pour une confrontation qui promet d'être un grand moment de musique et de délire plus ou moins contrôlé. "Je pense que la surprise sera totale et que le concert sera en majeure partie improvisé", nous confie le batteur. "

Nous nous laisserons guider par la vibration du moment !".

Médéric Collignon cornet de poche, bugle, voix,
effets électroniques
Damien Schmitt batterie
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 08:47
Sheila Jordan - Aldo Romano

Le 11 décembre à 20h à La Blanchisserie
24, rue d'Aguesseau - 92100 Boulogne

Les 12 et 13 décembre à 20h et 22h au Duc des Lombards
42 rue des Lombards - Paris 1er

"Le pourquoi d’une rencontre" par Axelle du Rouret

C'est grâce à un formidable lundi pluvieux que j'ai rencontré Sheila Jordan !
Hasard d'un embouteillage, klaxons, bruits de la rue, Paris s'énerve et j'allume la radio. Une voix surgit, me saisit
immédiatement : c'est "Sheila's Blues".
Elle raconte , elle rit , et surtout elle chante avec la clarté et la justesse inouïe qui la caractérisent. "One million dollars ear !" disait d'elle Charlie Parker. L'émission annonce une master class à Paris.
Je me précipite vers cette rencontre devenue indispensable. De ses visites à Paris, qu'elle aime tant, naît une amitié qui me transporte au pays de Bebop.
Depuis, je la vois comme Mary Poppins, sillonnant le monde avec son chapeau, sa petite valise remplie de partitions, élégante, pétulante faisant de chaque rencontre, aussi bien au coin de la rue que dans les club de jazz, un moment magique !
Je me souviens l'avoir un soir accompagnée au New Morning pour écouter Curt Elling. Bien qu'installées au fond de la salle, Curt l'aperçoit et lui demande de la rejoindre sur scène. Une fois de plus, la magie est là et le public enchanté par cette leçon de liberté qu'offre si souvent le Jazz.

Je dois aussi à Sheila ma rencontre avec Aldo Romano , dont le jeu élégant et extrêmement mélodique colle parfaitement à sa silhouette longiligne .« La noblesse faite batterie".
Il chante et joue en se jouant des conventions ; de ses expériences free dans les années 1970 au trio Romano-Sclavis-Texier, inventeur du jazz nomade, il ne cesse d'avancer et de changer la donne !
Il fallait que ces deux-là se rencontrent sur scène ! Lorsque j'ai soufflé l'idée à Jean-Michel Proust, qui dirige le Duc des Lombards depuis un an, il a tout de suite été séduit.
En tant que musicien et historien du jazz, il accueille avec générosité toute idée qui peut nous transmettre l'amour de cette musique.
Ce joli rêve devient réalité au mois de décembre prochain , à la veille des 80 printemps de Sheila qui ne cessera de nous surprendre.
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 08:13

Benjamin Sanz - Résidence Jazz Brunch - CONCERT
Hervé Samb - guitare acoustique
Oliver de Gabrielle - contrebasse
Benjamin Sanz - batterie

Ce trio acoustique de qualité joue des compositions qui mêlent polyrythmies africaines et l'harmonie d'un jazz moderne et ouvert, qui revisite continuellement les standards et affectionne les fines balades.
Idéal pour un atterrissage dominical en douceur et faire le plein d'énergie pour la semaine.

Si vous avez à faire au Benjamin Sanz Quintet, ces musiciens jouent une musique impétueuse, nourrie d'une sensibilité d?improvisation commune et d'une écoute sur le vif.
Le répertoire est constitué exclusivement de compositions écrites par les membres du groupe pour la formation.
Benjamin Sanz Quintet joue une pulsation forte, un son direct et ouvert. La constante est la recherche de l'équilibre entre une dynamique d'interaction, moteur de l'improvisation - de la prise de risques - et la maîtrise d'un son d'ensemble. Le tout en acoustique pour réveiller nos sens en douceur...


le 07 décembre - 13:00
La Bellevilloise -  01 53 27 35 77  - 19 & 21, rue Boyer 75020 Paris (M° Gambetta, Menilmontant)
La Halle aux Oliviers/ Entrée libre
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:50


IMPROVISATIONS


VENDREDI 5 DÉCEMBRE 2008 20H 01

 

CAMILLE ESCUDERO : CORPS
&

DANTE FEIJOO : SAXOPHONE ALTO

 

92 av. Paul Vaillant Couturier
93 120 La Courneuve
Interphone Feijoo
Métro ligne 7 La Courneuve 8 mai 1945 (sortie 1 Daniel Ferry )
Tramway T1
01 48 36 65 07

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 10:09
Henri Selmer Paris vous invite à la rencontre de :
John Coltrane
80 musiciens de jazz témoignent
Actes Sud, 2007
conférence de l’auteur
Franck Médioni (journaliste)
avec la présence de musiciens,
dont le saxophoniste Raphaël Imbert
accompagnée d’extraits musicaux
Vendredi 5 décembre 2008 à 18h30
au showroom Henri Selmer Paris

18 rue de la fontaine au roi - 75011 PARIS
Réservation indispensable au 01.49.23.87.40

et suivie d’une dédicace à 20h00
à la librairie La Plume Vagabonde
17, rue de la fontaine au roi - Paris 11e


Partager cet article
Repost0
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 08:57

Une très bonne nouvelle pour ceux qui attendaient le retour d'une des figures du jazz en France, le saxophoniste Steve Potts.

Il réunit la fine fleur des musiciens qui avaient accompagné sa "résidence" aux 7 Lézards.

Dimanche 14 Décembre – Deux concerts :

premier concert à

16:00h

deuxième concert à

19:00h


Musique pour le Dimanche - Steve Potts Institute of Advanced Harmony

Plus d'info

ici


Michel Edelin (flûtes)

 

Michael Felberbaum (guitare)

 

Thomas Savy (clarinette basse, saxo ténor)

Jean-Jacques Avenel (contrebasse)

 

Stéphane Kereçki (contrebasse)

John Betsch (batterie)

 

Steve Potts (alto & soprano saxophones)

+ invités


Ateliers du Chaudron 31 passage de Menilmontant -75011 Paris

Réservation conseillée

au 06 85 94 95 37 en raison du nombre limité de places

14 € & 10 € (tarif réduit)

Toute l'info est sur la photo ci-dessous

 

L'adresse ?

Atelier du Chaudron - 31 Passage de Ménilmontant - Paris 11e

Tel : 01 43 61 17 17

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 08:43
Paris Jazz Club et Cristal Records présentent
La Nuit CRISTAL RECORDS


Soirée Paris Jazz Club
«  1 entrée à 22 € = 4 clubs = 8 concerts »

Mardi 9 décembre – 21h


Le dynamique label Cristal Records est depuis 12 ans un véritable "découvreur de talents".

Le travail de fond mené par le label et sa vitalité seront célébrés par Paris Jazz Club dans le cadre d'une soirée «  1 entrée = 4 clubs », avec une programmation éclectique, des formations inattendues, des hommages..

1 entrée à 22 € = 8 concerts





Au Duc des Lombards
Lucy DIXON
pour l'album "Me is you now"

Vincent THEARD – clavier ; Thomas GROMAIRE – guitare ;  Lucie DIXON - chant, claquettes, machines.


Pleinement imprégnée de son expérience au sein de la compagnie Stomp dont elle est membre et qui a fait le tour du Monde, Lucy Dixon compose, chante et danse avec un groove et une poésie rythmique originale, appuyant son interprétation sur de multiples détails vocaux qui font tout le charme de l'album Me is You now (2007). L'adjonction des claquettes que Lucy Dixon maîtrise parfaitement, et des boucles  vocales répétitives donnent à l'album une couleur particulière, pour parler de ses voyages incessants en tournée, des séparations, des amitiés nouvelles...  Entourée de musiciens évoquant la scène jazz underground, Lucy Dixon offre à voir et à entendre un spectacle à la frontière de la musique et de la danse.


Trio CHOLET - KANZIG - PAPAUX
pour l'album " Beyond the circle"

Jean-Christophe CHOLET – piano; Heiri KANZIG – contrebasse ; Marcel PAPAUX - batterie

Jean-Christophe CHOLET est un pianiste et compositeur hors norme, reconnu pour son éclectisme (danse, théâtre, cirque, musique symphonique). Le contrebassiste Heiri Känzig membre pendant 15 ans du Vienna Art Orchestra constitue avec le batteur Marcel Papaux (Michael Brecker, Toots Tielemans,…) une des meilleures rythmiques du continent. Après avoir accompagné Charlie Mariano sur « Silver Blue », le trio reprend le cours de sa démarche qui s'inspire de la culture musicale européenne. La direction esthétique oscille entre des pièces totalement improvisées et des compositions de Heiri Känzig et Jean-Christophe Cholet. Du jazz moderne, coloré, avec des mélodies tout en nuances, finement ciselées, servies par une rythmique roborative.

Au Baiser Salé

Philippe GORDIANI « I- overdrive » trio
pour l'album "Hommage à Syd Barrett"


Rémi GAUDILLAT - trompette ; Bruno TOCANNE - batterie ; Philippe GORDIANI - guitare électrique, effets, composition.

 Le nom du trio « i-overdrive » est une référence directe au morceau « interstellar overdrive ». En 1967, les Pink Floyd balançaient avec ce titre un véritable ovni : un instrumental free rock de 10 minutes. C'est ce « standard » qui a donné à l'I-overdrive trio l'envie d'élaborer un hommage à Syd Barrett. La forme du trio assez inédite permet d'appréhender les chansons de Barrett sans pasticher les versions originales, en laissant l'orchestration ouverte. Le trio développe un son brut et travaille sur les énergies de trois personnalités musicales et sur trois timbres distincts : la trompette, symbole de l'instrument Jazz, la guitare électrique, symbole du Rock et du Blues, et la batterie qui sans basse dans ce trio se trouve « free », libre d'aller et venir entre les deux autres instruments pour créer le liant, l'homogénéité.



Carles GR Quartet
pour l'album "Tribute to Michael Brecker"
 
Carles GR – guitares ; Sylvain SOURDEIX – saxophones ; Philippe PETIT - orgue hammond B3;  Philippe COMBELLE - batterie.

Après des rencontres avec René Mailhes, Patrick Saussois et le gratin du jazz parisien, le barcelonais Carles GR signe un troisième album né de la nécessité de témoigner de la profonde empreinte laissée par Michael Brecker sur sa musique et sur le jazz d'aujourd'hui. L'envie aussi pour Carles d'exprimer sa vision de l'œuvre de ce musicien qui a offert au jazz une inventivité et une énergie neuve, ainsi qu'une volonté de repousser les frontières entre les différentes musiques. Pour couvrir les trois grandes périodes de la carrière de Mickael Brecker, Carles GR et ses compères reconstituent une des formations choisies par Michael Brecker à la fin des années 90 : saxophones, guitares, orgue hammond et batterie.


Au Sunset

NACHOFF - TOCANNE Quintet
pour l'album "5 new dreams"

Frédéric ROUDET – trompette, tuba, trombone ; Rémi GAUDILLAT – trompette, bugle ; Lionel MARTIN saxophones alto et baryton ; Quinsin NACHOFF – tenor sax, clarinette ; Bruno TOCANNE - batterie

Ce quintet trans-atlantique à la forme originale (4 soufflants et une batterie) a été initié par le batteur français Bruno Tocanne et le saxophoniste/clarinettiste et compositeur canadien Quinsin Nachoff. Celui-ci, musicien aux compositions profondément personnelles, incisives et brillantes, au son aussi précisément dessiné que la batterie de Bruno Tocanne, apporte une nouvelle dimension à cette série de « new dreams » Si le répertoire du quintet est constitué pour moitié des pièces de Quinsin Nachoff, il comprend également des morceaux de Rémi Gaudillat et Lionel Martin dont on a pu déjà apprécier l'attachement à la mélodie et à la liberté d'interprétation.


FADA
pour l'album"Soleil Noir"

Marco CODJIA – slam & hip hop ; Mathieu SAINT-LAURENT – saxophone alto ; Benoît LUGUE –basse ; Xavier DUPRAT – piano, rhodes ; Vincent SAUVE- batterie

C'est à Bordeaux qu'est né le groupe Fada, de la rencontre entre quatre instrumentistes virtuoses et un poète militant. Le quatuor pratique un groove intello-sensoriel, sur fond de polyrythmique funky, plus proche des constructions d'un Steve Coleman que des boucles ressassées en vigueur dans le « fonque » bien de chez nous. Marco Codjia, le slammeur de Fada n'est pas jazzy, il est jazz. Il ne se sert pas de la musique, il l'épouse. Loin de prendre le pas sur les instrumentistes, il se pose au contraire en véritable cinquième musicien, qui échange et improvise avec les autres. « Prêtez donc attention à ces paroles. Mais n'oubliez pas la musique. Du jazz taillé dans le vif, dans ce qu'il y a de plus pénétrant et contemporain. Des métriques à rendre jaloux le meilleur Steve Coleman."..."c'est l'impression d'une cohérence et d'une cohésion parfaites qui ressort de cet album où son et sens sont comme imbriqués. » ( François-René Simon, Jazz Mag Mars 2008).


Au Sunside

Gilles NATUREL & Lenny POPKIN
pour l'album « Belleville » de Gilles Naturel

Gilles NATUREL – contrebasse ; Lenny POPKIN – saxophone ténor

L'album de Gilles Naturel sorti fin 2007 et intitulé « Belleville », en hommage à son quartier cosmopolite, gai et frondeur ( à l'image du Jazz ?) contient cinq très beaux titres avec Lenny Popkin, tout simplement l'un des plus grands saxophonistes ténor, au discours tout en nuances et toujours animé par l'improvisation. Ils développeront les belles et suaves compositions de "Belleville" au Sunside pour cette soirée exceptionnelle ! "Gilles Naturel est un de ces contrebassistes avec qui ont traverserait la nuit les yeux fermés : il est la sécurité et le confort faits musicien."  (Michel Contat–Télérama Sortir- 24/10/2007)



Mélanie DE BIASIO
pour l'album « A stomach is burning »

Pascal PAULUS – clavinet ; Pascal MOHY – acoustic piano ; Axel GILAIN double basse ; Teun VERBRUGGEN – batterie ;  Mélanie de Biasio - chant.

Mélanie de Biasio continue de nous livrer un jazz sensible et puissant. La chanteuse, flûtiste et compositrice belge présente cette année son premier album "A stomach is burning" en collaboration avec cinq musiciens de grande qualité d'écoute et de coeur. Ses compositions et l'inspiration des cinq identités musicales se mettent au service d'un univers disons...sauvagement apprivoisé. " Sur scène la profondeur de son approche des standards, son amour des tempi lents, et la beauté de son timbre grave nous ont fait sentire une forte personnalité." (Philippe Baron).  Underground et onirique...
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 08:53

Quinsin NACHOFF (sax,clarinette - CANADA - USA)  / Bruno TOCANNE (batterie - France)
Russ JOHNSON (trompette - USA) / Rémi GAUDILLAT (trompette - France)
Lionel MARTIN (sax baryton, alto - France)
au sunset - paris
le 9 DECEMBRE 2008 21H

Le Nachoff - Tocanne Project présentera à cette occasion l'album "5 new dreams" (cristal records)


Une musique chaleureuse, aventureuse, allègre et impertinente...
«On retrouve dans ce nouvel album les qualités appréciées par le passé dans d’autres enregistrements du réseau
imuZZic. L’apport de Quinsin Nachoff, qui fut l’élève de Joe Lovano et Jim McNeely, est indéniable.
Son inventivité 
est grande et ses envolées au lyrisme post-coltranien aiguisent l’appétit musical des Gaudillat, Martin et Roudet (ou Johnson) dont on sait pourtant qu’il ne rime pas avec lymphatisme... Bruno Tocanne assume la structure de ce nouveau format avec une efficacité "remarquable". De fait, il est meilleur que jamais... La finesse est plus que jamais présente dans ses interventions et son dialogue avec les autres musiciens est constamment probant.
Pas
une seconde d’ennui avec ce quintet qui ne se départit pas des origines libertaires du réseau imuZZic. Les compositions sont chaleureuses, aventureuses, allègres, impertinentes. L’ensemble s’exprime dans un élan de générosité spontanée qui nous ravit et nous laisse croire que l’avenir appartient aux irréductibles car, chez ces gens-là, oser est un savoir vivre.» Yves DORISON – CULTURE JAZZ, sept 2008

Une musique combative et joyeuse, tendre, audacieuse et acerbe
"Combative et joyeuse, tendre, audacieuse et acerbe la musique du Nachoff - Tocanne Project est en partie
enracinée dans l'histoire des  musiques irrévérencieuses... Le saxophoniste-clarinettiste canadien Quinsin Nachoff, musicien aux compositions profondément personnelles, incisives et  brillantes, au son aussi précisément dessiné que la batterie de Bruno  Tocanne, apporte une nouvelle dimension à cette série de "new dreams" proposée par le réseau imuZZic à l'intiative de bruno Tocanne.Bien mieux que les mots, le quintet nous rappelle que l'être humain vit  avant tout de désirs, d'espoirs et d'élans collectifs; qu'il se nourrit  d'humour et de générosité;  que sans créativité, la vie serait une erreur. On peut créer des utopies sans perdre de vue le réel : il s'agit de vouloir le changer. En mieux.
La vraie vie est ici, et maintenant !" Diane Gastellu CITIZEN JAZZ, texte de pochette

Ce quintet trans-atlantique à la forme originale - 4 soufflants et une batterie - a été initié par le batteur français Bruno Tocanne et le saxophoniste/clarinettiste et compositeur canadien Quinsin Nachoff. Il est le deuxième projet d'une série de "new dreams" imaginée par le batteur au sein du réseau imuZZic, collectif dont est également issu le Trio Résistances. C'est ainsi que l'album "new dreams nOw !" / Tocanne - Martin – Gaudillat est paru chez Cristal Records en 2007, proposant «Une musique directe, accessible sans simplisme, libre sans concession»

(CITIZEN JAZZ)

C'est donc ce trio que l'on retrouve ici en compagnie du trompettitse Frédéric Roudet et de Quinsin Nachoff (sax, clars) Si le répertoire du quintet est constitué pour moitié de pièces de Quinsin Nachoff, il comprend également des morceaux de Rémi Gaudillat et Lionel Martin dont on a pu déjà apprécier l'attachement à la mélodie et à la liberté d'intreprétation sur les albums précédents.

Partager cet article
Repost0