Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 14:35

ackenbush-en-mai.jpgTrois concerts en mai tous plus beaux les uns que les autres :

Vendredi 11 mai 20h30 : CLAUDE PARLE (accordéon) NUSCH WERCHOWSKA (piano et accessoires) MARGUERITE PAPAZOGLOU (danse) 1ère partie : μ (ν) conception et danse - Marguerite Papazoglou musique - Claude Parle scénographie - Andréas Linos 2ème partie : Rencontres probables Nusch Werchowska, Claude Parle, Marguerite Papazoglou, Andréas Linos

Samedi 12 mai 20h30 : NICOLAS SOUCHAL (trompette)  BENJAMIN DUBOC (contrebasse) JULIEN MARTIN (voix)

Dimanche 13 mai 18h00 :THIERRY MARIETAN (contrebasse et guitare) ALEXANDRA GRIMAL (saxophone) KARSTEN HOCHAPFEL (violoncelle) PAUL WACRENIER (piano)

 

Ackenbush 3 rue Raymond Fassin Malakoff

A 3 minutes du métro Malakoff Plateau de Vanves Vélib 22402

ackenbush.com - ackenbush@gmail.com - 09 79 55 61 90
Association loi de 1901 Adhésion et 1° entrée 15 € PAF adhérents 10 €

Partager cet article
Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 05:00

Une nouvelle occasion d'entendre (et peut-être de découvrir)
des créateurs suédois (oui, il y en a aussi à Paris, des créateurs et des suédois)
photo http://www.digjazz.se
Raymond-Strid---Roland-Keijser.jpg

La rencontre en duo de Roland Kaijser et Raymond Strid est issue du groupe Kege Snö, quartet créé lors de l’édition 2006 du festival Hagenfesten à Dala-Floda en Suède. Ce duo confronte un vétéran du free-jazz suédois, Roland Kaijser, avec un musicien plus jeune qui est maintenant reconnu sur les scènes des musiques improvisées comme l’un des principaux percussionnistes de sa génération. Il a entre autre joué aux côtés de Barry Guy, Marilyn Crispell et Joëlle Léandre, pour ne citer qu’eux. Nous fêterons ici la sortie de leur disque en duo ‘’Yellow Bell’’, produit tout récemment par le label Umlaut.

Soirée en co-production avec Tampon-Nomade.

‘’Au début des années 1970, alors adolescent, j'ai été absolument hanté par la musique en découvrant tout d’abord le classique, puis les musiques traditionnelles, le jazz et les musiques improvisées. Parallèlement à l’amour de la musique, je me suis impliqué dans les mouvances politiques radicales de l'époque. Gunder Hägg (plus tard Blå Tåget) était un groupe de rock qui avait une certaine côte et qui n’hésitait pas à afficher des textes virulents sur la situation politique de l’époque sur une musique très naïve, mais non dénuée de charme. Je me souviens notamment leur façon très particulière d’appréhender la scène. Le saxophoniste du groupe était alors Roland Keijser . Pour moi, le saxophone était un instrument très connoté jazz ou jazz rock, j’ignorai que Roland était déjà reconnue dès la fin des années 1960, dans le milieu du jazz suédois, je l’ai appris par la suite. A cette époque, lorsque j’ai commencé à sérieusement m’intéresser à la musique, c’était sous le nom de Arbete och Fritid, que Roland Keijser se produisait fréquemment sur la scène "alternative" suédoise. Ce fameux groupe c’est créé dans la continuité de son ancien quartet de jazz, brassant un savant mélange de free jazz sauvage et de rock aux tonalités ethniques diverses. On peut dire qu'ils étaient un des premiers groupes en Europe à jouer cette musique. Roland Keijser est alors devenu une de mes icônes, d’autant plus que Roland était aussi le premier saxophoniste à intégrer à son jeu de la musique folklorique suédoise, j’en étais admiratif. Lorsque j'ai commencé à pratiquer la musique, je me suis rapidement impliqué dans le milieu du free jazz et de l’improvisation libre européenne. A cette époque là, Roland avait pris des années de repos. La première fois que nous avons travaillés ensemble, ce fut en 1995 et tout de suite, la musique est devenue un étrange mélange de folklore et d’improvisations libres. Quelques années plus tard, en 2007, nous nous sommes de nouveau retrouvés pour jouer avec le groupe Kege Snö (Umlaut umcd 0010).’’ (Raymond Strid).

Né à Stockholm en 1956, Raymond Strid a commencé relativement tard à jouer des percussions. Comme il était devenu accro à l'écoute de la musique, avec parfois des dépendances de huit heures de suite devant la stéréo, l’écoute intensive l’a finalement encouragé à commencer à jouer (et à ce jour, il reste toujours un auditeur passionné). Sans formation musicale, il a pensé que les percussions seraient l'instrument le plus facile à appréhender. Il a été particulièrement inspiré par certains batteurs européens, qu’il considère comme ses maîtres : Han Bennink, Paul Lytton et Tony Oxley. Son premier concert fut le 30 septembre 1977 puis a enchaîné par la suite les rencontres et les groupes locaux à Stockholm. En 1988, il forme le trio suédois Gush avec Mats Gustafsson et Sten Sandell. Ce trio a fait naître un grand nombre de groupes et de projets comme Guy/Gustafsson/Strid, Crispell/Jormin/Strid et le trio de free jazz LSB (Fredrik Ljungkvist et Johan Berthling). The Electrics (Axel Dörner, Sture Ericson et Ingebrigt Flaten) s’est formé en 2000 et la même année, Strid est également devenu membre du Barry Guy New Orchestra. Aujourd’hui, Strid voyage et participe aux festivals d'improvisation majeurs en Europe et en Amérique du Nord. Depuis 2005, son jeu se déplace stylistiquement entre l'improvisation libre et le free jazz, parfois même il mélange les deux. Raymond Strid enseigne aussi l'improvisation, ses méthodes et ses esthétiques.
http://www.umlautrecords.com/album/yellowbell

(texte www.soufflecontinu.com)

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 05:00

La-voix-est-libre-12---logo-copie-1.jpg

Festival du 10 au 12 mai.
Toutes les infos sur http://www.jazznomades.net/

Le samedi 12 mai Le corps elect'oral
Corps humain, céleste, solide ou liquide, corps diplomatique, bras armés, rêves suspendus, pensées en équilibre, idéaux en chute libre, à quelle sauce allons-nous bientôt être mangés ?

Au festin des humeurs vives, Frédéric Jouanlong n'est pas le plus modéré des convives. Il tire la langue du Dada Hugo Ball pour en extraire la substantifique moëlle, levant le couvercle sur l'un des premiers poèmes entièrement phonétiques de l'histoire (1917). Il l'éructe, le glousse puis le recrache avec la puissance hypnotique d'un discours qu'on imagine révolutionnaire ou fasciste.

La-voix-est-libre-12-mai-12.jpgÀ fleur de mots, le corps de ballet d'Andrea Sitter - passé entre les mains expertes de Pina Bausch et de Carolyn Carlson - vole sur les masses d'air soulevées par le sax de Yoann Durant. À la tête, aux pieds, à tous les membres du centre jusqu'aux extrémités : l'État de grâce est déclaré ! Dans ces vapeurs ennivrantes, le corps et la voix élastiques de Nosfell n'ont plus qu'à venir s'entrelacer dans les cordes sensibles de la violoncelliste-vocaliste Audrey Chen. À peine ont-ils fait connaissance que les deux virtuoses se livrent publiquement à une intense étreinte musicale, n'ayant pour seule règle que celle de n'en respecter aucune.

Libre de toute contrainte, la scène se prépare à recevoir la horde du GdRA, résolue à combattre les idées fixes, compétitions virales, basses oeuvres et autres tracs boursiers à grand renfort de rythmes sous hyper-fusion, saltos effervescents, décoction de verbes et autres remèdes favorisant la circulation du courant éclectique. Pour le vocalchimiste André Minvielle, docteur rythmicologue ès phonèmes, scat et onomatopées, auteur de disques de référence (Canto, La vie d'ici-bas...), mieux vaut pouvoir "improviser la vie en toute circonstance, car la vie est presque toujours une improvisation". Être dans le cheminement plutôt que dans la maîtrise, produire de l'infini plutôt que du produit fini. Arthur Ribo n'en pense pas moins, lui qui cuisine ses poèmes avec les mots soufflés par les spectacteurs, finement assaisonnés par les percussions regénérantes de Benjamin Sanz. Face aux langues de bois, ouvrons nos "gueules de voix" !

Partager cet article
Repost0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 05:00

La-voix-est-libre-12---logo-copie-1.jpg

Festival du 10 au 12 mai.
Toutes les infos sur http://www.jazznomades.net/

Le vendredi 11 mai Des contes, des voix
:
"Ayez foi dans la confiance ! La r.alisation du r.el selon les potentialit.s du possible ! Notre futur est votre avenir ! Luttez paisible ! Pour un moi massif ! La même chose, autrement !"*

Dans la profusion de programmes et de slogans soumis aux voix plus ou moins libres de nos concitoyens, il semble bel et bien que l'essentiel finisse encore et toujours par leur échapper. A contre‐courant de la stat'mystique et du despote publicitaire, les candidats de cette soirée élect'orale rétorquent par la joie immédiate grâce à la participation directe du plus grand nombre : auditeurs libres, partenaires publics et privés, co‐errants, acrobattants, artivistes, po.litiques et utopistes de tous poils...

La-voix-est-libre-11-mai-12.jpgPremi.re en lice, la candidate Elise Caron, promue par Yves Robert et son équipe de choc, révèle les notes passées sous silence d'une passion dissonnante et trébuchante entre les milieux de la finance et de l'état. Tenu en embuscade, Médéric Collignon fait souffler les vents de l'insurrection en vue d'un nouveau coup d'éclat. Avec le furieux Franck Vaillant aux baguettes et le fringant Stefanus Vivens aux machines, ne comptons plus sur la moindre économie en matière d'énergie !

"Crache le feu, l'amour et dis ton nom !" Le franc‐crieur Christian Paccoud se passe de promesses inutiles : son festin des coeurs s'offre en abondance . qui veut bien l'entendre. Sur les fronts de la liberté et de l'insoumission, l'état d'urgence est déclamé !

Vital, le programme concocté par Benat Achiary et Erwan Keravec anticipe tout mais ne prévoit rien. Pour ces immenses figures de l'improvisation, enracinées dans les terres basques et bretonnes, la sécurité contraint, l'uni‐formé ment, mais l'inconnu libère, l'étranger apprend les règles du "savoir‐ivre".

Quel que soit le verdict des urnes, Saul Williams, étincelle du slam, Boris Charmatz, feu follet de la danse, et Peter Corser, maître du souffle continu, ne lâcheront rien : quand les artistes prennent le pouvoir, c'est pour mieux nous en libérer !

*Valère Novarina in L'Acte Inconnu



Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 05:00

La-voix-est-libre-12---logo-copie-1.jpg

Festival du 10 au 12 mai.
Toutes les infos sur http://www.jazznomades.net/

Le jeudi 10 mai
Rencontres du 3e tour


Quand le paléo-anthropologue Pascal Picq se demande "Qu'est-ce que l'homme ?", une réponse s'impose : "S'il est admis que les deux espèces ont un ancêtre commun, les chimpanzés ne sont pas devenus des hommes; quant aux hommes, il n'est pas certain qu'ils soient devenus humains". Contre toute attente, La Voix est Libre a débusqué une forte concentration d'humanité en la personne de Bernard Combi, parfois désigné comme "le Chaman du Limousin", le "Sorcier Rockcitan" ou "l'Ours des Tavernes". Espèce toute aussi rare, le saxophoniste Raphaël Quenehen porte un éclairage physique et métaphysique sur sa voix lactée venue du fond des âges.

 

La-voix-est-libre-10-mai-12-copie-1.jpgPendant ce temps, nombre de spécialiste s'interrogent encore sur le specimen étrange qu'est devenu Fantazio au cours de son évolution, sous l'influence mutagène de l'hypercussioniste Benjamin Colin, armé d'ustensiles sonophages laissant cours aux interprétations les plus tintinabulesques. Homo Contrebassis, étape ultime de la création ? Ce serait oublier qu'au temps de Néandhertal, homo sapiens (venu d'Afrique) n'était qu'un parlant parmi d'autres, devant sa survie à un goût prononcé pour le voyage, doublé d'une capacité à se détacher de son milieu naturel peu commune. Arraché au chaos de la guerre par la furie des mots pour l'un, bravant toutes les frontières jusqu'à celles de son propre corps pour l'autre, le congolais Dieudonné Niangouna et le nigérian Qudus Onikeku exhument un chant de liberté dont l'origine échappe à tout contrôle.

Il sort des cavernes humides du rock, elle vient steppes sauvages de la musique improvisée : Serge Teyssot-Gay et Joëlle Léandre prouvent, par une musique sans encre, sans papiers, que toute humanité ne s'offre véritablement qu'en refusant de se soumettre aux modèles dont on l'affuble.

Voici que l'espèce assiste en direct à l'apparition de David Fenech, Ghedalia Tazartes et Jac Berrocal. Leur instrumentarium libère un blues enfoui sous plusieurs couches de terre, de plomb, de chiffres et de béton, unifiant les mystères du jazz aux traditions orales les plus profondes. Une terra incognita bientôt investie par les chants diphoniques prodigieux des chevaliers Mongols d'Altaï Khangaï pour une expédition aux confins du monde sensible.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 05:00

Deux parties aux couleurs contrastées
Son-libre---6-mai-12.jpg

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 05:00

Un duo issu de Ping Machine
Schwab-Soro-CAC-3-mai-12.jpg

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 05:00

Andy Emler Mega Octet photo © Sylvain Gripoix
A l'occasion de la sortie du nouveau CD
Andy-Emler-MegaOctet-E-4-mai-12-Dynamo.jpg

Avec : Andy Emler / Laurent Blondiau / Laurent Dehors / Thomas de Pourquery / Philippe Sellam / François Thuillier / Claude Tchamitchian / Eric Echampard / François Verly + invitée voix : Elise Caron - Réalisation du film : Richard Bois

 

"E total“ ou comment Andy Emler prend comme point de départ de ses compositions une note fondamentale : le "Mi“ ("E“ en anglais) et en explore toutes les déclinaisons, toutes les couleurs possibles ; comment garder le plaisir musical sans jamais moduler ; en bref, comment créer la liberté dans un cadre défini.


Sur ce nouvel album, l'excellent MegaOctet d'Andy Emler (récompensé par des Victoires du jazz en 2008 et 2010, des Django d'or en 2008 et 2010...) nous fait la démonstration d'une musique virtuose, grâce à ses solistes (parmi les meilleurs instrumentistes Européens) et une écriture savante et néanmoins accessible à toutes les oreilles.


Les influences musicales du compositeur sont multiples et riches, pour l'essentiel venues de toutes les musiques du XXème siècle qui offrent une esthétique singulière, surprenante et jubilatoire qu'Andy nomme : “une musique européenne vivante de début de siècle…“

 

Dynamo de Banlieues Bleues - 9 Rue Gabrielle Josserand - 93500 Pantin (M° Pantin 4 Chemins)
Entrée 12 €

 

Andy-Emler-MegaOctet-E-total-CD.png

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:00

3eme soirée consacrée aux solos (soli ?)
au Petit Théâtre du Bonheur
sis à mi-hauteur d'un escalier de la Butte Montmartre
solos-solos-2-mai-12.jpeg

 

Ugo Boscain  clarinette contrebasse
Aux termes d'études de piano classique,il étudie la composition au conservatoire de Turin et se consacre à la musique improvisée pour laquelle il a toujours manifesté une réelle implication, en travaillant notamment avec Mal Waldron et Steve Lacy.
Dés la fin des années quatre vingt, il joue en tant que pianiste improvisateur et co-fonde avec Massimo Barbiero, Mairizio Brunod,Rocco de Lucia, Loredana Guarneri, et Mario Simeoni. l'ensemble Enten-Eller. Avec eux, il jouera notamment avec Actis Dato et Giovanni Maier.
Actuellement et depuis une dizaine d'années, c'est à la plus grande et grave des clarinettes qu'il s'adonne.
Ugo Boscain a joué avec Tristan Hossinger, Tristan Macé, le DOB orchestre et eu l'occasion d'accompagner Joelle Leandre et Evan Parker.

Ses projets:
le duo Mimesys (avec Michele Spanghero contrebasse), le trio Petrolio avec Michele Spanghero contrebasse et Luca Robba électronique, le trio Frasque avec Andrea Bazzicalupo guitare et Frédéric Marty contrebasse, et divers projets en interatcion avec l'electronique, la danse et le theatre.


& Jean bordé Contrebasse
 "contrebassiste militant de l'improvisation" Jazz Magazine http://www.myspace.com/jeanborde    

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 05:00

Le dernier lundi de chaque mois : Jazz à la Java !
Wintage---Jazz-a-La-Java---30-avril-12.jpg
   (7 € au lieu de 10 € en signalant le blog « Jazz à Paris »)

Partager cet article
Repost0