Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 08:53

Michel Edelin

DSCN2882.JPGFLUTE MACHINE ORCHESTRA

Chris HAYWARD Percussions, machines, flûte basse, flûte alto, C flûtes, flûtes ethniques.

Michel EDELIN Flûte basse, flûte alto, C flûte, piccolo, diverses autres flûtes, effets.

Olivier SENS Gestion et production interactive du son par ordinateur

Invitées :
Olga PLAZA Chorégraphie, danse
Muriel HABRARD Vidéo interactive

Vendredi 14 mars à 20h30 au Théâtre Le Nickel
50 rue du Muguet - 78120 RAMBOUILLET
Tel 01 34 94 82 77

Partager cet article
Repost0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 08:19
The danger of jazz in art
mercredi 12 mars à 20h30 - 12 €
Bobby Few - Fabienne Audeoud - Benjamin Sanz - Harry Swift - Renaud Bezy
Auditorium de la Cité Internationale des Arts - 18 rue de l'Hotel de Ville - Paris - M° St Paul

Bobby-Few---the-danger-of-jazz-in-art---mars-08.JPG

Présentation des artistes
Bobby Few  étudie le piano dès l'âge de 7 ans, puis poursuivra, plus tard, l'étude de la théorie musicale et de la composition au Cleveland Institute of Music.
Dès 16 ans, il commence à jouer dans des clubs de jazz de Cleveland . Il a même l'immense chance de jouer entre les sets d'un concert d'Ella Fitzgerald qui, attendrie par la jeunesse de Bobby, l'encouragera chaleureusement…
Très vite, Bobby crée son proper trio et se produit aux Etats-Unis.
Au début des années 60, son ami d'enfance, Albert Ayler, l'aide à faire le grand saut : il lui conseille de partir pour New York.
C'est là qu'il enregistre son premier disque avec Booker Ervin « The In Between » puis un second avec Albert Ayler intitulé « Music Is The healing Force of The Universe », tous deux récemment réédités.
Il jouera également avec Brook Benton, un chanteur de rhythm and blues, qu'il accompagnera à travers le monde et dont il deviendra le directeur musical.
Concert après concert, la kyrielle d'artistes avec lesquels il travaille sont des plus prestigieux : Archie Shepp, Kenny Clarke, Frank Wright, Jo Henderson, Woody Shaw, Sunny Murray, Roland Kirk, Nat Adderley, Frank Foster, David Murray, Bill Dixon, Albert Ayler ou encore Steve Lacy qu'il accompagnera à travers l'Europe, les Etats-Unis et le Japon de 1980 à 1992.

Durant sa longue et riche carrière, Bobby Few a également collaboré à plus de 70 enregistrements dont le dernier en date, « Heavenly Places », en duo avec Avram Feffer et produit par Box Holder Records (New York).

------------------------------------------
Fabienne Audéoud est une plasticienne et musicienne basée à Paris. Ses travaux en solo et en collaboration ont été montrés dans de nombreuses expositions de groupe et solo à entre autres: Tate Modern, ICA, Camden  Art Centre South London Gallery (Londres); Ikon Gallery (Birmingham); Moderna Museet (Stockholm), Bergens Kunstvererig (Bregenz); Fundació Antoni Tàpies (Barcelone), Serralves Museum (Porto), Confort Moderne (Poitiers)
Ses peintures sont actuellement dans l’exposition « Intrusion » au Petit Palais (Paris) et dans « ne pas toucher au choses mortes » à la Villa Arson (Nice) et début mai à the rental gallery New York. Depuis son retour de Londres à Paris elle travaille sur une performance musicale de grande envergure « the hit ».

www.fabienneaudeoud.com
 
------------------------------------------
Renaud Bézy artiste basé à Paris depuis 2002. Il manie toute forme de médium: peinture, installation, animation numérique avec une prédilection pour l'outil informatique. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions tant en France qu'à l'étranger (Angleterre, Allemagne, USA, Chine…etc.). Il participera au mois de mars à Flatland Limo Project , un événement en parallèle de l'Harmory Show à New York organisé par l’artiste et commissaire indépendante Holly Crawford. Investi dans divers projets artistiques initiés par des artistes, Renaud Bézy collabore régulièrement avec Fabienne Audéoud depuis mai 2007 que ce soit pour organiser des événements ou produire des pièces à deux.

------------------------------------------
Benjamin Sanz batteur et compositeur, compte à son actif de nombreuses collaborations. Il est à l'initiative de plusieurs projets habités par le jazz et les musiques de racines africaines. Tourné vers la créativité et l'improvisation, son jeu polyrythmique provoque l'échange, privilégie une pulsation forte et la cohésion du son d'ensemble. Formé au contact de grands musiciens et par ses voyages, il a joué en Europe, en Afrique et aux Etats Unis avec David Murray and the Gwo KaMasters, le groupe Benkadi, Byard Lancaster, Roy Campbell, Dgiz, Hervé Samb, Lobi Traoré, Safiata Condé, Ninjazz!, Frank Lacy, Aïda Kahnn, Lafayette Gilchrist, Napoléon Maddox,Sabir Mateen,  Iswhat?! et Bobby Few... Il prépare un enregistrement avec son groupe,le "Benjamin Sanz Quintet".

------------------------------------------
Harry Swift est installé à Paris depuis 1980. Il a étudié la contrebasse avec, entre autre, Jacques Cazauran et François Rabbath. Il a travaillé avec de nombreux musiciens américains tel que Bobby Few, Joe Lee Wilson, Annette Lowman, Steve Lacy, Kirk Lightsey, Mal Waldron et Bill Hardman.

Depuis 1985, il joue régulièrement avec Bobby Few en duo, en trio avec Noel McGhie, avec le saxophoniste Byron Pope et avec le Bobby Few Explosions Project (avec Rassul Siddik et Ricky Ford).

En 1995, Harry Swift forma un trio avec Jean-Claude Montredon à la batterie et Jon Handelsman aux saxophones.En 2002, il a enregistré “Let it Rain” avec le Bobby Few Quintet. En 2003, il a enregistré avec le trio Handelsman, Montredon, Swift et également avec la pianiste brésilienne Maria Ines Guimaraes avec laquelle il joue depuis 1992. En 2004, il a enregistré avec le Bobby Few Quintet et le quartet de Noah Howard. De plus, il a travaillé récemment avec le trio de Sunny Murray.

Ainsi, Harry Swift accompagne Bobby Few, de façon constante, depuis 1985. C’est l’ami et compagnon de route de toujours.

------------------------------------------
Charlotte De Jésus programme l'Olympic Café de 2005 à 2007, explorant la scène Afro-Parisienne de griots et artistes immigrés avec le Festival Rue Léon, et les boutures jazzistiques et improvisantes des musiques de demain. Compagne des Jazz Sessions de la Miroiterie, active auprès du Festival La Belle Ouie, du Festival au Féminin.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 00:00

  Louis Sclavis - photo R. Cifarelli
Louis-Sclavis---photo-R.-Cifarelli-2.jpg

Du Lundi 10 au dimanche 16 mars

Lundi 10 18H30 / Vendredi 14 et Samedi 15 à 20H30 / Dimanche 16 à 15H
MUSIQUE /danse /théâtre /installation…
Des WormHoles 2, Coïncidences, leurs invités et leurs impromptus

Régis Hebette ; Johnny Le Bigot ; José Lepiez ; Stephane Olry
Kataline Patkaï ; Jean-François Pauvros ; Myrtha Pozzi ; Louis Sclavis…

Daniel Biga ; Jean-Jacques Birgé ; Nicolas Clauss ; Pascal Contet ;
Pablo Cueco ; Jean-Pierre Drouet ; Alex Grillo ; Mic Guillaume
Avec
Etienne Bultingaire ; Edward Perraud ; Didier Petit ; Lucia Recio ; Camel Zekri

WormHoles (en astrophysique) : connexions tubulaires reliant différents espaces-temps où " bébés univers"

WormHoles : Didier Petit violoncelle, Etienne Bultingaire manipulations sonores, Camel Zekri guitare, Lucia Recio voix et Edward Perraud batterie

Après une première édition sous le signe de “ la vie mode d’emplois ” de G. Perec en 2007 et qui fit découvrir grâce aux impromptus une grande diversité, les “WormHoles ” et leurs invités se réinstallent une nouvelle fois pour une semaine à l’Echangeur avec AN 2, “COINCIDENCE ”.

La coïncidence est ce qui arrive toujours au moment où on ne s‘y attend pas mais elle existe aussi dans l'acte de faire coïncider. Ce programme est donc pensé pour permettre et susciter les coïncidences. Dans la continuité de l’année précédente, nous allons créer du lien dans un même espace et dans des successions de petites formes que nous appelons des impromptus.

Musicalement mais pas seulement, deux grands axes artistiques co-existent aujourd’hui : il y a ceux qui travaillent sur la résistance de la matière et ceux qui organisent leurs travaux sur une dématérialisation.

En musique, les plus représentatifs sont sans nul doute ceux qui explorent le rapport entre les instruments de type mécanique d’une part* et ceux qui traitent de la manipulation sonore virtuelle d’autre part.

Mais nous pouvons envisager ce rapport entre le mécanique et le virtuel sous d’autres angles, par exemple les rapports entre l’acoustique et l’électroacoustique, le spectacle vivant et la vidéo, l’instrument et le texte enregistré et par extension l’improvisé et l’écrit, le son et la peinture, l’instrument et la danse …

Toutes ces formes sont les pièces d’un puzzle qui remplissent aujourd’hui la création musicale en vis à vis des différents arts, entre la trace et l'oralité.

Chaque journée est pensée comme un hommage à la "coïncidence".

En amont de la programmation, une exposition des machines de Claudine Brahem est organisée en lien avec Lutheries urbaines.

Impromptu : pièce instrumentale en usage à l’époque romantique ; Malgré son nom l’impromptu est rarement composé à l’improviste, il est aussi travaillé et préparé qu’un autre morceau, mais sa forme brillante est libre. André Coeurois


Impromptu (de WormHoles) : petite forme singulière, musicale et scénique


----------------------------------------

LUNDI 10

18H30  Parcours au LULL – Lutherie Urbaine Le Local          
pièces musicales de Georges Aperghis, adaptées et interprétées par Jean-Pierre Drouet
machines musicales de Claudine Brahem

21H    Concerto pour clarinette et machine musicale
de et par Louis Sclavis; machine musicale de Claudine Brahem
traitement sonore de Etienne Bultingaire

----------------------------------------

Jean-Fran-ois-Pauvros---photo-Caroline-Forbes.jpg
VENDREDI 14

Improvisations préméditées - durée 20‘
Pablo Cueco percussions,  Myrtha Pozzi percussions,  Etienne Bultingaire électronique

Entre eux deux - durée 20‘
Didier Petit violoncelle, Mic Guillaume danse contemporaine

Duo Impromptu Opus n°1 - durée 20‘
Jean-Jacques Birgé musique, Nicolas Clauss vidéo

Solo Impromptu Opus n°2 - durée 20‘
Jean-François Pauvros

Photo ci-contre : Jean-François Pauvros - par Caroline Forbes


----------------------------------------

SAMEDI 15

L’Afrique coule en nous - durée 20‘
Alex Griot vibraphone, Daniel Biga poésie

Discours aux imbéciles - durée 14’
Didier Petit violoncelle, Stephane Olry texte                                                                   

Trajectoires improbables 3  - durée 17’
Etienne Bultingaire musique, Kataline Patkaï danse

Duo Impromptu Opus n°3 - durée 20‘                                                                                      
Jean Pierre Drouet percussions ; machines de Claudine Brahem, Edward Perraud batterie

----------------------------------------
DIMANCHE 16


13H        Repas
15H       Duo Impromptu Opus n°4 - durée 20‘           
Pascal Contet accordéon, Johnny Le Bigot La Table, installation végétale

             Duo Impromptu Opus n°5 - durée 20‘
Lucia Recio voix, José Lepiez / Arbrassons, sculptures sonores

             Proposition judicieuse - durée 20‘
Régis Hébette théâtre + Présentation Atelier Lucia

18H       WormHoles - durée 1H
Didier Petit violoncelle, Etienne Bultingaire manipulations sonores,
Camel Zekri guitare, Lucia Recio voix et Edward Perraud batterie

 Tarifs 13 / 10 / 7 €

Echangeur---Bagnolet.jpg

Partager cet article
Repost0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 13:47
LPT.3.jpgLPT3 le 27 mars

Vendredi 7 mars
« ZOOTERS »
21h00  /  Tarif unique : 5 euros

C'est un drôle de big band que cette Zooty Fanfare : prenez une pincée de jazz et de funk, ajoutez du blues et de la soul, faites chauffer au reggae et servez bouillant dans une marmite des années 30 : voilà la recette Zooters, celle qui emballe et décoiffe toutes les générations ! Une bande de sept « zozootys » qui affiche un look belle époque pour servir une musique du troisième millénaire.

-------------------------------------------

Samedi 8 mars
« BAL A MOMO »
A 21h00 // Tarif unique : 8 euros

Quand les musiciens de Momo Erectus (l'un des septet jazz-pop-rock-improvisé les plus intéressants de la scène française) rencontre le chanteur de Gaspard LaNuit (non nouvelle scène de la chanson française), cela donne Le Bal à Momo. Un mélange détonnant et étonnant de reprises de standards internationaux : de Dave au Clash en passant par les Rolling Stones ou Indochine. Un seul but : s'amuser et vous faire danser pendant des heures.

A découvrir sans modération.

------------------------------------------- 

Mercredi 12 Mars
« AMI KARIM»
A 20H30  //  Tarif unique : 10 euros

Vous l'avez peut-être déjà croisé sur une des scènes slam qu'il anime au Café Culturel de Saint-Denis, à la Tribu de Stains ou au comptoir de l'Artscenic à Pigalle ? …Sûrement déjà entendu slamer avec ses potes Grand Corps Malade, Sancho, Julie, John Pucch' Chocolat, S Petit Nico, Dagobleen...

Les mots d'Ami Karim claquent au cœur et aux tripes.

Ses textes font se croiser « un homme à l'ancienne qui ravale sa peine et lutte chaque jour contre la haine » et des « p'tites pétasses made in Zara, plus concernées par le string ficelle que par la misère au Sahel »…

Il fait parler les lignes de bus et les semelles de ses baskets. Il évoque l'absence, l'identité et les courages invisibles qui éclairent les rues de la ville qu'il s'est tatouée sur le cœur depuis toujours… Saint-Denis « là, de l'autre côté du périphérique ». Clavier, guitare, drums & guests.

-------------------------------------------

 Mercredi 19 Mars
« LE GROS CUBE »
Gros-Cube.jpg A 20H30  //  Tarif unique : 10 euros

Nous avons la chance en France de posséder quelques grands formats qui concourent à rendre encore plus excitante la jeune scène des musiques actuelles. L' "exception culturelle" passerait-elle entre autre par ce jazz en grand ensemble ? De ces tailles XL parcourues par divers réseaux de musiciens complices, se dégagent un sens jouissif de la tribu, un esprit de famille affirmé.

Musiciens trentenaires pour la plupart, mais au parcours déjà bien rempli, le Gros Cube du saxophoniste Alban Darche constitue un de ces exemples de collectif apprécié des "amateurs éclairés", de la presse dite "spécialisée" mais quasi-inconnu du public. Il débarque pourtant avec son premier album qu'il convient d'accueillir comme il se doit en soulignant le travail remarquable de labels indépendants comme Yolk (cinq ans cette année) qui regroupe la fine fleur des musiciens de la région Centre et Pays de Loire. Plus qu'un label avec une véritable démarche de producteur, Yolk a été conçu par des musiciens et pour des musiciens, pour le son et le travail de groupe. Comme le souligne le contrebassiste Sébastien Boisseau, cofondateur du label, “Yolk c'est un peu un label équitable, avec de la musique qui va directement du petit producteur au consommateur à un prix très raisonnable."

Belle cylindrée et chaloupée, cette machine fait la part belle aux souffleurs : une section complète qui se décline en cinq saxophonistes dont deux clarinettistes, trois trompettistes joueurs de bugle et deux trombonistes sur un total de quatorze musiciens dont une seule fille, l'excellente Airelle Besson (vive la parité !)

Orchestrateur efficace de cet ensemble polymorphe, Alban Darche arrive à combiner les voix, à faire swinguer le tout "le hold up de la saltimbanque", à tirer le meilleur de ses solistes, Jean Louis Pommier sur "Krabut ", Sylvain Rifflet sur "Cube", Matthieu Donarier sur "Tango 2", Geoffroy Tamisier sur "Suite arabe". Ne passons pas non plus sous silence le travail en tous points remarquable de la section rythmique Christophe Lavergne aussi à l'aise que discrètement efficace, le formidable Sébastien Boisseau pilier du groove, et Gilles Coronado, guitariste imprévisible et donc délicieux, sans oublier l'agitateur poétique et "sonique" Arnaud Roulin qui vient animer ces titres souvent malicieux, énigmatiques, et nous balader dans l'imaginaire du collectif.

Le Gros Cube mérite d'être découvert, donc programmé… Avis aux responsables

Alban Darche : compositions, arrangements, saxophones
Sébastien Boisseau : contrebasse
Christophe Lavergne : batterie
Arnaud Roulin : synthétiseurs de sons
Matthieu Donarier : saxophones, clarinettes
François Ripoche : saxophones
Sylvain Rifflet : saxophones
Patrick Charnois : saxophone baryton
Geoffroy Tamisier : tropette, bugle
Laurent Blondiau : trompette, bugle
Airelle Besson : trompette, bugle
Jean Louis Pommier : trombone
Daniel Casimir : trombone
Gilles Coronado : guitare

------------------------------------------- 

Jeudi 27 Mars
« LPT3»
A 20h30   //  Tarif unique : 10 euros

LAVERGNE-POMMIER-THUILLIER Trio
Deux cuivres confrontés à une batterie, voilà une surprise musicale des plus prometteuses ! Composé de Christophe LAVERGNE, Jean Louis POMMIER et François  THUILLIER, musiciens au delà des frontières du Jazz, ce trio résolument acoustique développe un jazz ouvert sur les musiques d'aujourd'hui. Ce n'est pas une rencontre car ils se connaissent depuis plusieurs  années, mais le contexte et l'assemblage sont nouveaux. Un choix qui  s'est imposé par la complicité toujours croissante développée dans les  formations où ces trois compères se croisaient. Qui peut prédire ce qui arrivera au cours du concert tant l'imprévu et  le goût du risque unissent ces trois solistes ........ ?

Partager cet article
Repost0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 09:05
    Jeudi 6 mars (20h)
    GTOK? GTKO! présente

    SCUL HAZZARDS

    Steven SMITH fingers and lungs
    Tiffany MILNE wrists
    Leigh FISHER arms

De Brisbane, Australie, trio noise-punk furieux à classer entre Jesus Lizard et Unwound. Deux CDEP sont sortis sur Valve records.
Nouvel album à venir sur Rejuvenation, Slow Death et Whosbrain, sortie le 6 mars (donc Release Party) !

    MEMBRANE

    Nico guitare, voix
    Jérome bass, voix
    Fre batterie

De Vesoul, France, trio noise-core à classer entre Basement, Unsane et Tantrum
Deux CD sortis sur Basement Apes Industries.

    WARSAW WAS RAW

    Amelie  cris
    Emilie cris
    John  guitare
    Chuck batterie
    Koj basse

“down we go...accidents of lust disguised in anti-matter sleeping with third eye open glearing into the shrinking skies from this perspective better double-tie us a heartattack tsunami would not suffice”

    7 Euros tarif unique sur place

--------------------------------------------
    Vendredi 7 mars

    KERNEL
    Kasper T. TOEPLITZ ordinateur & composition
    Eryck ABECASSIS ordinateur
    Wilfried WENDLING ordinateur

Projet d'ensemble initié par le compositeur Kasper T.Toeplitz, KERNEL pose essentiellement les questions de l'ordinateur comme instrument, du jeu et de l'interprétation sur cet instrument, et de l'écriture – au sens compositionnel – pour un tel instrumentarium.
KERNEL intérprète ‘Dust Reconstruction’ une pièce de 37 minutes créée par Kasper T Toeplitz pour Radio France en 2007 ; une pièce caractérisée par son éxécution possible par différents musiciens et instruments.

“Entre blocs de matière sonore aux contours flous, mouvements esquissés et réduction des sons en leur particules, c'est le mot d'évanescence qui vient - poussières toujours recomposées, laissant apparaître ou deviner tel chemin possible dans la partition, ou tel micro-détail. Une musique de temps arrêté, un flot immobile.”

    Norbert MOSLANG Cracked Everyday-Electronics

Membre aux côtés d’Andy Guhl du mythique Voice Crack jusqu'à fin 2002, Norbert Möslang continue d’utiliser en solo ses électroniques détraquées ou Cracked Everyday-Electronics.
Il construit des paysages hypnotiques mais toujours autant habités par des électrons excités.
Norbert Moslang a joué et tourné avec Poire_z, Borbetomagus, Otomo Yoshihide, Günter müller, eRikm, Jérôme Noetinger, Lionel Marchetti, Jim O'Rourke... Et développe également son activité autour des arts visuels.

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés

--------------------------------------------
    Samedi 8 mars
    Zohar & Basses Lumières présentent (15h=>23h)
    ‘Les sciences bruitistes aux Instants Chavirés’

Festival des rentrées bruitistes parisiennes et un peu plus lointaines.
Durant plus de 7 heures venez découvrir ou redécouvrir le travail d'une dizaine d'avant-gardiste placé sous le signe des "plaisirs acouphènes" musicaux.
    Au programme :

    KRZYCH
    Les disciplines du feux
    SORRY
    Fils électriques, métal, résonance, assouplissement de la matière
    VOMIR
    Purgatoire transcendantal
    FRed NIPI vs EVIL MOISTURE
    Sous les strates sombres de l'autre terre
    BOBBY MOO
    Un paysage manipulé, déformé, irradié comme laissé ouvert
    UNISSON
    Cérémonial exotique, appel satanique, massacre
    MONTEX
    Le chant d'une nouvelle technologie bruitiste
    RUDERAL
    La beauté d'une peau grandie et salie
    FLYING GUILLOTINE
    Groupe rock improvisé, destructif, puissant, radical mais différent
    FAMILY BATTLE SNAKE
    Un vieux cabinet pharmaceutique de campagne psychédélique

    5 Euros tarif unique sur place

--------------------------------------------
    Jeudi 13 mars

    Frédéric BLONDY piano
    Lê QUAN Ninh percussions

Lê Quan Ninh a de multiples activités, on le retrouve régulièrement aux côtés de Michel Doneda, Daunik Lazro, Jean Pallandre, Marc Pichelin, Butch Morris, Günter Müller ou Jim O'Rourke. Passionné par l'improvisation et la percussion contemporaine (voir son travail avec le quatuor Hélios), Lê Quan Ninh développe également de nouveaux rapports entre informatique et acoustique. Ici en duo avec un autre improvisateur, Fréderic Blondy, tout aussi actif dans le domaine des musiques libres et nouvelles (membre de Hubbub, il a travaillé avec de nombreux musiciens tels que Paul Lovens, Rhodri Davies,  Urs Leimgruber, Thomas Lehn, John Tilbury, Otomo Yoshihide), on retrouvera très certainement leur volonté commune d’approfondir une approche “corporelle” de l’instrument, un rapport véhément indissociable de leur pratique.

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés

--------------------------------------------
Cellule d'intervention Métamkine - photo Jennifer French

METAMKINE---photo-Jennifer_French.jpg
    Vendredi 14 mars

    CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE
    Christophe AUGER projecteurs cinéma
    Xavier QUEREL projecteurs cinéma
    Jérôme NOETINGER dispositif électroacoustique.

Les performances de La Cellule d'Intervention Metamkine allient projections 16mm et musique électroacoustique, dans la grande tradition du "cinéma élargi". Depuis 1987, ils ont présenté leur travail dans des festivals, cinémas, galeries et espaces indépendants, en France, Europe, Canada, Etats-Unis, Japon et Australie. Ils ont également développé des collaborations avec d'autres groupes comme Nachtluft, Voice Crack, Kinobits, Loophole Cinema, La Flibuste ou Le Cube (avec Gaëlle Rouard, Etienne Caire, Christophe Cardoen et Lionel Marchetti).
La Cellule d'Intervention développe une idée de jeu entre image et son travaillé en direct.
"Il y a chez Metamkine quelque chose de l'ordre de la saturation, de l'inflation, de la surenchère, bref de l'hallucination."
Jean-Yves Barbichon
Pour l’occasion, La Cellule propose une installation inédite... Attention création mondiale in situ !

    Robin FOX

Artiste sonore et visuel basé à Melbourne, Robin Fox propose un “laser show”, une extension de son projet
“Backscatter” (vidéo réalisée à l'aide d'un oscilloscope dans lequel l'éléctricité  produit le son qui génère un mouvement phosphorescent) diffusée en 2006 aux Instants Chavirés dans le cadre de Rien à voir. 
Ici en live, Robin Fox décrit, dans un espace visuel tri-dimensionnel, la géométrie du son. Enveloppant l’audience dans des informations synchronisées de son et de lumière, l’expérience ressemble à une réelle plongée synesthétique ; ce qu’on entend est aussi ce que l’on voit.
Une expérience absolument confondante à vivre autant par la qualité des compositions sonores digitales abstraites de Robin Fox (basses plombantes et/ou riches palettes de sons fracturés) que par des projections lasers foisonnantes et maîtrisées.

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés

--------------------------------------------
    Lundi 17 mars
    debruit&desilence présente
    MIASMAH RECORDINGS EVENING

    Rafael Anton IRISARRI

Résidant à Seattle, Rafael Anton Irisarri explore et étudie différentes méthodes de composition, structure, design sonore, rythme et dissonance. Ses compositions, entre travaux sur des sons électro-acoustiques qui incorporent des instruments organiques, électroniques ou non conventionnels et pièces écrites pour piano, guitare électrique et synthétiseur colorent les brisures de l’American Dream d’une mélancolie sombre et d’une beauté troublante.

    Greg HAINES

Basé à Manchester, ce compositeur a été fortement influencé par la sainte trinité Arvo Pärt/Steve Reich/John Cage, et à l’écoute de ce premier album, fort d’une grande maîtrise d’un art aussi moderne que classique, on découvre en lui le frère - moins formel - de Ryan Teague, un cousin de Johann Johannsson ou de Deaf Center (Erik Skodvin, moitié de Deaf Center, s’occupe d’ailleurs du label Miasmah qui édite cet album). Là où d’autres se complaisent dans une musique ambiante issue de l’electronica et du post-rock, de façon assez classique dans le fond et numérique dans la forme, Haines recherche des atmosphères plus fortes, des émotions plus profondes.

    10 Euros tarif unique sur place

--------------------------------------------
Paal Nilssen-Love & Ken Vandermark - photo Rune Mortensen
Paal-Nilssen-Love---Ken-Vandermark---photo-Rune-Mortensen.jpg
    Mardi 18 mars

    LEAN LEFT : The Ex guitars meet Nilssen-Love / Vandermark Duo

    Andy MOOR guitare

    Terrie EX guitare

    Ken VANDERMARK saxophone
    Paul NILSSEN-LOVE batterie

Une rencontre en trois parties qui nous donnera une nouvelle occasion d’entendre les deux guitaristes de The Ex -cette fois-ci sous une forme plus extrême- et de découvrir pour la première fois aux Instants Chavirés, le duo du très prolifique saxophoniste de Chicago, Ken Vandermark (Spaceways Inc, Vandermark 5, Peter Brötzmann Chicago Tentet...) avec Paul Nilssen-Love (de Stavanger / Norvège, batteur tout aussi productif...collaborateur de Lasse Marhaug, Mats Gustafsson..).
Une soirée autour des musiques libres et indomptées avec en touche finale, la réunion des quatre compagnons de route pour une improvisation massive, acérée et curieusement groove !
Jazz de l’an 3000 vs improvisation électrique et spontanée !

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés

--------------------------------------------
    Lundi 24 mars
    avec l’aimable autorisation du GRM -festival Présences électronique-
    ABSOLUT NULL PUNKT
    KK NULL électroniques
    Seijiro MURAYAMA batterie

Première performance à Paris du duo formé en 1984 à Tokyo par KK Null et Seijiro Murayama (également batteur de Fushitsusha, groupe de Keiji Haino), puis séparé en 1987 pour mieux revenir dans son acharnement bruitiste en 2003, prisé par les labels Important Records et Blossoming Noise.
Une formation aussi excentrique que rigoureuse comme seule la scène underground japonaise sait en produire... 

       KK NULL solo électroniques

Figure stoïque des musiques expérimentales depuis prés de trente ans, KK Null occupe une place de choix au regard de la multiplicité de ses projets.
Membre fondateur avec Seijiro Murayama de la formation noise avant gardiste ANP, il fonde en 1987 le groupe hardcore progressif Zeni Geva (en tant que guitariste, chanteur), groupe qui devient incontournable dans les années 90 et signe sur des labels tels que Alternative Tentacles, Skingraft Records et Neurot.
Sans pour autant laisser la guitare de côté, KK Null s’oriente peu à peu vers l’électronique et se lance dans une véritable démarche d’affrontement / sculpture du bruit.
KK Null est également  bien connu pour ses techniques de manipulation de son (nullsonic), et l'usage d'antennes pour la capture et l'amplification de faibles signaux radio.
Entre autres, il a joué et collaboré avec Z'EV, Chris Watson, Daniel Menche, Keiji Haino, Zbigniew Karkowski, Fred Frith, John Zorn...

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés

--------------------------------------------
Visuel de Sliding Matters
sliding-matters-visual.jpg
    Vendredi 28 mars
    Yasmine HUGONNET vidéo, performance
    Michael Nick violons électroaccoustiques, sons préenregistrés, performance

    "SLIDING MATTERS"

Création du musicien Michael Nick et de la danseuse Yasmine Hugonnet au cours de leur résidence aux Instants Chavirés
“Autant parait-il inimaginable de concevoir l’arrêt absolu que de penser un objet dans le vide. Sans cesse le mouvement nous emporte.” M.Nick

“De la chute, à l’envol et à la mort
Glissements et sursauts du regard-sensation
Homme-matière fragile, démiurge et évanescent.
Un conte moderne et aléatoire ?”
Y.Hugonnet

    12 Euros : plein tarif // 10 Euros : préventes  // 7 Euros : adhérents Instants  Chavirés


Partager cet article
Repost0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 11:00

Steve Potts aux 7 Lézards (jan 07)
DSCN2917.JPG# March 7 - 19h: Paris (France) Ateliers du Chaudron  Reading with Denis Hirson et Sonia Emmanuel
                (voir détails)

# March 8 - 17h: Paris (France) Ateliers du Chaudron Concert with Menilmontant Street Band
                (voir photos)

# March 14-15: Maison de La Poésie, Paris (France) Concerts with Mimi Lorenzini
                (voir détails)

Partager cet article
Repost0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 08:21

"Jazz en liberté" tous les mardis de 22 h 30 à 1 heure du matin
par Gérard Terronès
Radio Libertaire (FM 89,4 MHz Paris Ile-de-France)
(http://radio-libertaire.org:8080/radiolib)

-------------------------------------------------

Campagnie-des-musiques----ou--r-.jpgMardi 26 février :

Autour de quelques groupes


La Campagnie des Musiques à Ouïr en public (2000)
Trio 3 (1999)
Frix (2006)
MOB en public (2002)
The Chicago Underground trio (2000)
Das Kapital (2003)
Mystère 3 en public (2005)
The Leaders (1994)
Free confits (2004)

Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 08:56
Patrick Saussois - Rudy Bonin - Alain Mayeras  -  photo Carole (picasaweb)
Patrick-Saussois---Rudy-Bonin---Alain-Mayeras-----photo-Carole--picasaweb-.jpg

Festival "Manouche Factory" à la Grosse Mignonne
samedi 01 mars 2008 20h30 : Boulou & Elios Ferré
vendredi 07 mars 2008 20.30 : Doudou Swing
samedi 08 mars 2008 20h30 : Christine Tassan & Les Imposteures
vendredi 14 mars 2008 : 20h30 : La Palinka
samedi 15 mars 2008 20h30 : Tchavolo Schmitt 4tet
vendredi 21 mars 2008 20h30 : Patrick Saussois et Ninine Garcia
samedi 22 mars 2008 20h30 : Moreno 4tet
vendredi 28 mars 2008 20h30 : David Reinhardt Trio
samedi 29 mars 2008 19h30 - 20h30 : Apéro Concert Jean-Philippe Watremez "Joue Django"
samedi 29 mars 2008 22h : Projection du film "Django Reinhardt, portrait d'artiste"

Tous les détails sur le site de Manouche Factory
La Grosse Mignonne - 01 42 87 54 51 - 56, Place Carnot - Montreuil (Croix de Chavaux)
Partager cet article
Repost0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 08:41

Aldridge-Hansberry---In-the-moment-02_08.jpgLe 29 février – jour rare dans nos calendriers grégoriens – le trio In the Moment jouera au club Habana Jazz.

Cette fois-ci Aldridge Hansberry invite le bassiste Jack Gregg à la rejoindre ajoutant sa créativité sous couleur boisée.

 
Vendredi 29 février 2008
Habana Jazz
9 rue Moret
75011 Paris
M°Ménilmontant, Parmentier
Bus 96
 
 
Trio In the Moment
Aldridge Hansberry, batterie - flûte
Jobic Le Masson, piano
Rasul Siddik, trompette - bugle,

avec l’invite
Jack Gregg, contrebasse
 
À vendredi 29 ! 
Extrait du dernier concert : http://aldridgehansberrymusic.blogspot.com/

Pour donner une idée du plaisir qu'on peut trouver lors d'un concert du groupe 3in the moment" lire cette petite chronique.

Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 08:49
Tout est dans le flyer

La-Folie-du-Jour-23-F-vrier.jpg-.JPG
Partager cet article
Repost0