Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 05:00

Sylvain Guérineau - Colza

Sylvain-Guerineau---Colza-2.jpg

Vendredi 24 Septembre 18h30 au Souffle Continu (gratuit)

Soirée "Albert Ayler"

 

Sylvain Guérineau (ts) &
Francis Marmande (b)


Pour la sortie du livre de Franck Médioni ‘’Albert Ayler, témoignages sur un Holy Ghost’’ (Editions le mot et le reste)

 

Sylvain Guérineau :
Le Paris de l'après 68, de la rue aux usines, avec François Tusques et toute la scène free française et américaine : Avenel, Jenny-Clark, Delcloo, et tant d'autres… Un certain Passage d'Eric Dolphy — quelques-uns s'en souviennent — dans une certaine Chapelle de la rue des Lombards, en compagnie de Jacques Réda et Francis Marmande. Et puis Desmond, Ornette vécu en direct — La Mutualité, novembre 1965, la polémique existait : idem Coltrane & Ayler… Sylvain Guérineau est né en 1946 à Vendôme. On a pu l'entendre en duo, trio et quartet avec Sunny Murray, Bernard Lubat, ou encore en quartet avec Jacques et Nicolas Mahieux, ainsi qu'Olivier Benoit. On peut aussi l'entendre sur disque avec Francis Marmande et Sunny Murray dans l'atelier d'Alain Kirili, avec Joëlle Léandre dans "La cantate des chaudrons", (Éditions Fourbis)… À partir de 2002, il joue principalement dans le trio de Didier Lasserre, avec Paul Rogers… joue à nouveau avec Sunny Murray en compagnie d'Henry Grimes dans Henry Grimes & Friends… Et plus récemment, un nouveau trio [Ter] dont un disque est sorti début 2006 chez Marge avec Didier Lasserre & Benjamin Duboc, puis un LP autoproduit :"L'ombre plus vaste" en 2008. Ce trio devient quartet avec Jobic Le Masson ou Arnaud Sacase… À l'occasion de l'enregistrement du disque [Ter] il fait la rencontre de Jean-Marc Foussat qui l'entraîne dans les voies des musiques électroniques. En naîtra Aliquid en 2005, puis Quod — Aliquid augmenté de Cathy Heyden, puis de Jean-Luc Cappozzo en 2006 et Luc Bouquet en 2007.

http://sylvainguerineau.free.fr/

Francis Marmande est universitaire, écrivain né à Bayonne en 1945, mais aussi contrebassiste (« Je ne suis pas musicien. Je joue depuis toujours de la contrebasse qui se joue de moi. Je joue plutôt mal mais avec beaucoup de cœur » écrit-il dans son livre La housse partie dans lequel le jazz tient une place importante : « Le jazz est une musique de musiciens. Il les exige solides, perdus, enfants, parfaitement adultes (comme déjà morts), très fous, et intransigeants. »). Longtemps collaborateur de Jazz Magazine, il est chroniqueur au quotidien Le Monde.

 

Souffle continu - 20/22 rue Gerbier - 75011 Paris
 01 40 24 17 21 (M° Voltaire ou Philippe Auguste)

Partager cet article

Repost 0

commentaires