Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 05:00

Surnatural-Orchestra-quasi-festival.jpg

crédit : Camille Sauvage

le Surnatural Orchestra et ses invités
au Studio de l'Ermitage

du 27 avril au 1er mai

 

27 : « Un transport en commun » (film à 20h) & Surnatural Orch. & Pierre Constantin à 21h30
28 : Trio Journal Intime à 21h & Surnatural Orch. à 22h15
29 : Ciné Spectacle autour du film Profondo Rosso (Dario Argento 1975)
30 : carte blanche à Camille Sauvage (21h); Surnatural Orch. & Black Light Orchestra (21h15)
Surnatural Orchestra (23h)
1er mai : C'est bal ! Surnatural + Thomas de Pourquery, Wladimir Anselme, Greg Gilg,
 Gaspard la Nuit, Kova Réa et d'autres invités.

 

***

 

Seront-ils quinze, seront-ils vingt, ceux qui cognent ceux qui soufflent, ceux qui gigotent en jouant et les autres,qui n’en font rien qu’à bouger les doigts comme des araignées de mer sur leurs instruments de plein chant ?
Qui les conte s’y perd. En ardentes pétarades, amusantes voltiges de gestuelles sonores, iconoclastes fleurs de tympan.
Ce que ça annonce, vous le demandez ? Un grand vent de frénésies musicales où viendront bientôt
s’étaler nos-vos envies de printemps.
Sur une presque semaine, d’avril à mai. Un quasi-festival, quoi.
Passer la journée au-dehors à savourer l’air du temps, et venir partager le soir dans notre antre, notre habituel ventre à ripailles du coin de la rue, se laisser imbiber les oreilles les yeux en éventail par ce qu’on aura pu inventer, du neuf avec du vieux, du pas à coup sûr, de la nouveauté, des ceusses qu’on nous-vous aura invités...
Car ces soirs-là se dessinent avec nos amis, rien de moins. Des qu’on aime, qu’on veut vous servir sur un
plateau comme une belle promise en habits blancs, partager quelques heures avec eux la pupille de vos regards
tout ouïe.  

• mardi 27 avril à partir de 19h30

 Un bel écran sera tendu au mur, où vacillera le faisceau luminescent d’Un transport en commun, le dernier film de Dyana Gaye. Ces 45 mn de cinoche pur souche nous feront croiser, épaule contre épaule, dans un taxi-brousse entre Dakar et Saint-Louis du Sénégal, une petite troupe de gens aux personnalités hétéroclites. Chacun y danse, y chante son quotidien, ses péripéties de vie, ses questions existentielles, ses désillusions, ses espoirs et ses rêves. Un road movie aux Demy’s allures de parapluies de Rochefort. Baptiste Bouquin, illustre figure de la confrérie surnaturalienne, en a composé la musique et c’est l’orchestre du nom qui jouait tout flamme dans l’ombre du studio où elle s’enregistrait... Et on ne vous dit pas qui joue le petit blanc... C’est dire la filiation.
 
Quoi d’autre ? Surnatural Orchestra. En grand concert ce soir-là. On peut déjà vous le dire, il y aura deux parties, avec un trou dans le milieu pour s’aérer les poumons d’un coup  de tabac.

• mercredi 28 avril à 20h30

Journal intime viendra s’effeuiller devant vous. Fred Gastard (sax basse et ténor), Sylvain Bardiau (trompette) et Mathias Malher (trombone) y ont un jour écrit à la première page « à nous trois pour la vie ». Venez avec nous tourner les suivantes, écouter de l’autre côté du papier l’encre perler ; car c’est dans la pure tradition du trio à corde qu’ils choisissent leurs notes, ça glisse et ça chuinte, ça sensualise, ça criaille du bec, de l’ambouchure, de mon chien qui joue à me mordre, mais qu’il s’amuse le bougre. 

Infos: www.myspace.com/triojournalintime  
 
Quoi d’autre ? Surnatural Orchestra. En concert aussi ce soir-là, en un coup cette fois. Et si ça nous plaît de jouer tous les jours ?!

• jeudi 29 avril à partir de 20h30

 On tend à nouveau l’écran et Surnatural s’assoit devant. Maxence Tual (comédien) et Julien Omé (guitare) nous rejoignent, nous voilà au complet, le film peut commencer. Le rideau s’ouvre. Sur la scène du théâtre : un congrès de parapsychologie. Invitée d’honneur, la célèbre médium se trouble. Dans la salle, parmi les auditeurs se trouve un meurtrier. Elle le sent. Ses yeux se révulsent. Ce qu’elle perçoit maintenant, c’est la lame froide qui dans son dos… Il se peut, ce soir, que vous ayez envie de vous cacher les yeux quelques fois. Réalisé en 1975 par Dario Argento, Profondo Rosso est un polard gore, tendance psychanalytique, formellement minutieusement composé à la façon d’un tableau de Hopper. Si vous devez fermer les yeux, ouvrez au moins les oreilles. Création de l’orchestre, la musique est originale. Elle s’insère dans le récit pour y prendre plus que sa place. Elle vient y jouer son texte. Notre Profondo Rosso et plus qu’un ciné-concert. C’est un projet multiforme qui prend la matière du film à bras le corps pour y développer ses propres interprétations, y faire ses hypothèses, soulever à nouveau le voile des « années de plomb » italiennes, donner à voir, à entendre le sous texte d’une époque…     

• vendredi 30 avril à partir de 20h30

 Le Black Light Orchestra débarque de Bruxelles, en triporteur sur son chapeau de roue, un piano à queue dans le vide-poche. Mélangeant ses cheveux, Mr Diagonal (chant, piano) aligne ses fables de comédies musicales, une nouvelle à chaque voix, Quentin Manfroy (flûtes), Grégoire Tirtiaux (sax baryton), Eric Bribosia (claviers) et Yannick Dupont (batterie) lui tiennent la dragée haute, leur précision d’aiguilleurs de la note et du mot comme une ultime dérision.

Infos: http://blacklightorchestra.org 
 
Il est plus que probable que le notre d’Orchestra les rejoigne ces zozos du bémol, qu’on se mélange, se perde en musique de qu’est-ce qui est la mienne dans ce tiroir, la tienne sous mes chaussettes, qu’ils se dissipent encore ses fabuleux lutins (dont un géant qu’on se le dise), puis dans la nuit... que nous restions seuls pour achever ce jour et ce mois.

• samedi 1er mai à partir de 20h30
 
Le Bal ! A tous ceux qui rêvent, au cul-de-jatte de bouger sa gambette, à la dame triste de suer son soucis du jour sur des parquets cirés, à toi le bellâtre de réaffirmer ta joie devant Solange par la magie des kilojoules, à vous tous que le désir de danser avec autre chose que du plastique dans les oreilles emplit, ce soir, c’est bal. Surnatural Orchestra fait sa mue de serpent balochard, invite carrément plein de chanteurs (Thomas de Pourquery, Kova Réa, Greg Gilg, Jeanne Added, Gaspard La Nuit, Les Rigolettes,...) et tout un tas de musiciens (Guillaume Farley, Julien Omé, Sylvain Lemêtre, Raphael Quenehen, ..) reconnus de par leur ineffable mérite dans le métier aussi bien. Que tout ça s’assemble dense.


Studio de l'Ermitage
8 rue de l'Ermitage - 75020 Paris
résa au 01-44-62-02-86
tarifs : 12/8€
pass 3 soirs : 20€
pass 5 soirs : 30€

**************
hep! certaines soirées sont déjà prises d’assaut... pensez à réserver dès ce jour maintenant tout de suite à présent!
**************


... allons en suite jazzer sous les pommiers le 9 mai à Coutances...

Partager cet article

Repost 0

commentaires