Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 05:00

solos solos 17 juin 12Solo Solo 4 Big Session
au Jouir & Nuit, 61 rue Saint Charles 75015 Paris (M° Charles Michel)
dimanche 17 juin à partir de 16H30 jusqu'à 22H00
mini festival entièrement dédié aux soli

Avec par ordre de passage:
--- de16H30 à 18H00 ---

Alexandre Bellenger (g)

Né en 1975 près de Paris, guitariste, il a joué avec Oliver Augst, Jac Berrocal, Frédéric Blondy, Bobby Moo, Jean Bordé, Rüdiger Carl, Chris Corsano, Alan Curtis, Thomas Deszy, Quentin Dubost, Utah Kawasaki, Alex Grillo, Erik Minkkinen, Joachim Montessuis, Aaron Moore, Aki Onda, Yoshihide Otomo, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Stéphane Rives, Arnaud Rivière, Christine Abdelnour Sehnaoui, Romaric Sobac, Martin Tétreault, Roger Turner, Strom Varx, Dan Warburton...


Jean-Luc Petit  saxophone baryton
Parallèlement à ses études à l’école d’Art d’Angoulême, il entreprend l’apprentissage des saxophones et des clarinettes de façon autodidacte. Ses rencontres décisives avec d’abord le compositeur Etienne Rolin et plus tard Kent Carter le conforte dans l’idée de devenir musicien. Il collabore longtemps avec Etienne Rolin et fonde avec lui le Trio EVER et participe à ses nombreux autres projets. Il rencontre le compositeur et improvisateur François Rossé, joue en quartet avec Kent Carter  en trio (Ken Carter, Frédéric Filiatre) et rencontre par l’intermédiaire, toujours, de Kent Carter, des musiciens comme Olivier Johnson, Jean-Jacques Avenel, Takashi Kako, Carlos Zingaro, Glenn Ferris...Il compose des musiques pour le théatre et participe avec le comédien et poète Daniel Crumb à plusieurs spectacles "Les petites études de soi", "L’amour est un chien de l’enfer" sur des poèmes de Charles Bukowski,...
Depuis quelques années, il recentre sa pratique  sur l’improvisation libre et sur le seul saxophone baryton. Il joue aussi en solo et forme plusieurs duos avec Didier Frébœuf (piano), Mathias Pontévia, Benjamin Duboc, Didier Lasserre et multiplie les recontres avec des musiciens comme , Eric Brochard, Louis-Michel Marion, Claude Parle, Jean Bordé, Daunik Lazro, Sylvain Guérineau, Jean-Marc Foussat, Joël Grip, etc...


Fred Marty contrebasse
D’origine girondine, Fred Marty a développé son expérience de compositeur et de musicien au sein d’univers musicaux très variés . Son parcours atypique l’a amené depuis deux ans à Paris, où il s’attache à expérimenter et à orienter son travail vers la ou les musiques improvisées.http://www.myspace.com/scherzoggfred


--- de18H00 à 20H00 ---

Jean-Sébastien Mariage Guitares électrique et acoustique
Au delà de quelques illustres guitaristes (amplifiés) qui ont marqué l’histoire du jazz, le grand développement des qualités sonores de la guitare électrique fut initié en majeure partie par des guitaristes de rock, le plus souvent aux travers d’expériences inconscientes et non préméditées. Mais les possibilités que ces musiciens ont révélées sont aujourd’hui consciemment élargies par un grand nombre de guitaristes d’avant-garde qui ne peuvent être assimilés ni au rock, ni au jazz, ni vraiment aux musiques électroniques, mais qui se trouvent au centre du développement et des préoccupations de toutes ces formes musicales, avec comme point d’ancrage : l’improvisation. Jean-Marc Montera, Stephan Wittwer et aujourd’hui Jean-Sébastien Mariage font, entre autres, partie de cette famille de musiciens qui perpétuent le défrichage et qui d’une manière ou d’une autre, au travers de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux font évoluer l’instrument, le transcendent, l’ouvrent à des sonorités inattendues, à des musiques insoupçonnées. De Hendrix à Bailey, la guitare électrique est devenue un instrument susceptible d’une remise en question d’idées préconçues sur la nature réelle de la musique et du son et sur ses véritables fonctions tant artistiques que politiques.
Théo Jarrier

Un son imposant, une disto mordante, des attaques stridentes et massives, des ruptures vivantes, des matières quasi-tactiles. La preuve qu’il y a encore et toujours à faire avec cet instrument à cordes.
Jérome Noetinger


Stéphanes Rives saxophone soprano
Musicien et preneur de son, il s'est consacré au saxophones et aux musiques improvisées et expérimentales.Son travail touche à l'évolution contemporaine du son instrumental. Il joue en europe, aux États Unis et au Proche Orient ( Total Meeting Festival, Jazz à Mulhouse, Portuguese Music Today, Seatle Music festival...) et compose pour la danse contemporaine. Actuellemnt il réside au Liban et participe à la scène artistique expérimentale régionale (collectif Mill, Festival Irtijal, Tunefork Studio) en tant que musicien et technicien. Avec Fadi tabbal, il travaille en tant qu'ingénieur du son pour le cinéma et le film documentaire.

Itaru Oki (tp)
Né à Kobe au Japon en 1941, Itaru Oki a vécu dans un environnement musical riche : son père était un joueur de Shakuhachi (une flute verticale japonaise) et sa mère était un maître du Koto ( harpe horizontale japonaise) de l’Ecole d’Ikuta.Il a commencé à jouer de la trompette dans une grande école de brass band puis dans un Dixieland et dans une formation be-bop. C’est à la fin des années 60 que le trompettiste commence le free jazz. Il se dirige vers les scènes musicales de Tokyo pour s’initier aux performances d’improvisation avant de rejoindre la formation expérimentale de Togashi et Sato Masahiko, ESSG, avec lequel Oki réalisera son premier voyage en Europe en 1969. A son retour, il forme son trio qui se transformera vite en quartet.En juin 1974, il s’installe à Lyon. C’est en 1999 qu’il décide de venir vivre à Paris. Jusqu’à présent, Oki a continuellement joué pour des concerts et des festivals en France et dans toute l’Europe.
Sa discographie : “Murder Classroom” (‘70/Jazz Creators), “White Egret” (‘74/Trio Record), “Illusion Note” (‘76/Off-Beat), "One Year” (‘79/FMP), “Opera Night” (‘84/Paddle Wheel), “Paris Ohrai” (‘01/Ohrai Record)

--- de 20H00 à 22H00 ---
Joris Rühl clarinette
Il se produit essentiellement dans les musiques contemporaines, écrite et improvisée. Il est joue dans des ensembles tels que « l’Instant Donné » ou « Hiatus » et se produit en compagnie d’improvisateurs comme Michel Doneda, Ninh Lê Quan, Carl-Ludwig Hübsch, Isabelle Dutoît, Thierry Madiot, Eve Risser etc. Sa discographie comporte plusieurs disque, sortis notamment chez Neos Jazz et Umlaut Records. Particulièrement intéressé par la recherche sonore, sa musique est une exploration minutieuse et fragile des possibilités sonores que lui offre son instrument : un univers où les surprises sont fortes et minuscules, où le détail est de première importance.  Depuis quelques années, Joris Rühl est membre d’Umlaut Records, un collectif/label qui produit et diffuse des artistes œuvrant dans le champ de la musique improvisée.

Jef Sicard clarinette basse
Compositeur, improvisateur, poly-instrumentiste et musicien de Jazz, il participe également à des créations théâtrales avec notamment Georges Wilson et Jean marc Bory, de musiques contemporaines (Daniel Tosi, Antoine Duhamel...) et compose pour le cinéma et le théâtre.À la recherche de nouveaux sons et concepts, il cotoie des musiciens de culture diverses:Dharma, Machi Oul, Sonny Grey, Didier Levallet, Alan Silva, S Kessler, Alfredo rodriguez, Jeam michel Pilc, Christian Escoudé...Allant du solo au quintet, il joue ses compositions originales.Jef se produit essentiellement sur la scène Jazz en France et à l'étranger.Il multiplie également résidences et interventions pédagogiques aux seins de différentes strucyures (ENMD, associations, et festivals) .Il aenregistré une cinquantaine d'album etde nombreux concerts et émissions pour Radio-France..
Discographie Sélective :
Tropismes (Jef Sicard Quintet)- Charlotte 2004
Oblik (avec François Mechali et François Laizeau)- Charlotte 2001
Le Rêve de Claude (Jef Sicard Trio) – Charlotte 1999
Cap Inéit (avec Appollo)- ARFI 1999
Godja 98 (Big Band du conservatoire d'Angoulême)- ACAMAC 1998
Potemkine (avec L'Arfi) – ARFI 1997
Isthme (Jef Sicard quartet)- Charlotte 1996
Blue Phèdre (avec François Tuques)- Axoloti Jazz 1996
Le Fil d'Ariane ( jef Sicard Quartet) – AA 1993

Partager cet article

Repost 0

commentaires