Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 05:00
Kiala
Kiala.jpgLundi 10 mai - 20h00
15 euros en prévente (hors com.) – 20 euros sur place
Formule concert + dîner : 35 euros (entrée/plat ou plat/dessert + 1 verre de vin)
au Batofar (péniche à quai)
(face au 11 quai François Mauriac; M° François Mitterrand)

KIALA & STEPHANE BELMONDO
avec Doctor L, Allonymous, Hilaire Penda

Des clubs enfumés et enflammés de Lagos aux quais de la Seine en passant par New York, Los Angeles et Tokyo, les souvenirs tenaces collent à la peau. Cette flamme entretenue et ravivée par Kiala, pionnier des Ghetto Blaster (1984 - 2006) et fidèle compagnon d’armes de Fela (1981 - 1983), avec lequel il "croisa le fer" à la guitare, n’aura pas mis longtemps pour remettre le feu aux poudres.
Kiala, le punch, le groove, l’insolente énergie… Le souffle ardent de l’afrobeat est toujours là, vivant et vibrant.
Décomplexé, assumant son passé sans le renier, Kiala produit un afrobeat personnel avec bonne humeur et engagement. Une rythmique de guitare syncopée, la voix de Kiala retentit… Quelques cuivres bien placés, des textes revendicatifs où l’on distingue tout de suite qu’il n’a rien oublier des intonations du grand maître Fela Anikulapo Kuti.
Kiala effectue un retour remarqué et remarquable avec un nouvel album One Race.
Aux cotés de Kiala (chant, guitares et likembé), Stéphane Belmondo (cuivres) et Hilaire Penda (basse) apportent dynamisme, fraicheur et modernité.
Purs moments de bonheurs, transe afrobeat, rythmes hypnotiques, délices blues teintés de soul, les morceaux s’enchaînent pour le plus grand plaisir d’un public de plus en plus large, fanatique de ce style musical en manque de nouveauté.
Pour cet exceptionnel concert Kiala, Stéphane et Hilaire seront entourés d'un vieux complice, Doctor L, et d'une valeur montante de cette nouvelle génération d'artistes américains inclassables, Allonymous.
Doctor L membre éminent de la scène hip-hop française (Assassin, Kabal) et producteur talentueux (Tony Allen, Bumcello...) apportera un brin de folie psychédélique acoustique qui nous rappellera la brillante époque de "Psyco".
Plus expressif qu'un toon de Tex Avery, plus sexuel que Marvin Gaye, plus charitable que l'abbé Pierre, Allonymous, groovy jusqu'au bout des orteils, ajoutera la poésie de son Chicago natal.
Un concert qui va vous emmener loi, très loin, de quoi convoquer les esprits !

Partager cet article

Repost 0

commentaires