Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 05:00

Jazz au Fil de l'Oise 2011JAZZ AU FIL DE L’OISE
4 nov. au 9 déc. 2011
Tél. 01 34 48 45 03
www.jafo95.com




● Vendredi 2 décembre Saint-Ouen-L’Aumône à 21H Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Centre Culturel L’imprévu  23 Rue du Général Leclerc  95310 Saint-Ouen-L’Aumône

1/ Renaud GARCIA-FONS Bass Travelling Solo
Renaud Garcia-Fons, contrebasse
Nous avons déjà été subjugués par les prouesses du capitaine au long cours Garcia-Fons en compagnie d’équipage. Nous le découvrirons pour un voyage en solitaire souquant vers les rives de son Eldorado, le sud de l’Amérique où tango, flamenco et jazz fusionnent en un seul instrument, la contrebasse… Nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

2/ Tania MARIA Trio
Tania Maria, piano, voix, Marc Bertaux, basse électrique, Hubert Colan, percussions, batterie
Pianiste, chanteuse, compositrice, Tania Maria, née au nord du Brésil, est une artiste accomplie, qui avec plus de 25 albums à son actif s’inscrit comme l’une des références majeures de la musique brésilienne.
L’âme voyageuse, elle fait entendre son exceptionnel talent de pianiste et sa voix unique aux quatre coins du monde. Tania Maria sait fédérer les deux Amériques, celle du sud avec les rythmes sensuels de la samba et du chorinho, celle du nord avec les accents toniques et nostalgiques du jazz et du blues : elle en fusionne les résonances pour dégager l’essence, l’urgence, la vitalité.
Au sommet de son art, la grande dame mettra tout en jeu, piano percussif, intonation grave et caressante ou scat bouillonnant, pour nous transporter vers son Brésil luxuriant. Merveilleusement entourée de musiciens de tout premier plan, l’impériale Tania Maria s’annonce comme une promesse de bonheur au cœur de l’automne.

● Samedi 3 décembre Mériel à 20H30 Tarif plein : 16 €/tarif réduit : 12 €
Espace Rive Gauche  Rue des Petits Près  95630 Mériel 
Une soirée consacrée à un instrument soliste peu usité dans le jazz, le violoncelle.

1/ Vincent COURTOIS L’imprévu Solo
Vincent Courtois, violoncelle
Le cello en solo : tentures de cordes aux couleurs moirées, vigueur du pizzicato, mordant de l’archet, son boisé et le silence pour tout bagage. C’est le défi de Vincent Courtois, un musicien de tempérament qui s’exprime essentiellement dans la spontanéité et l’improvisation. Une intime évocation qui nous transportera sur les chemins d’une esthétique poétique.

2/ Ernst REIJSEGER Trio
Ernst Reijseger, violoncelle, Harmen Fraanje, piano, Mola Sylla, chant, instruments traditionnels
Le violoncelliste hollandais, Ernst Reijseger, est l’un des musiciens compositeurs les plus captivants, à la croisée du jazz, de la musique contemporaine, passionné par les traditions musicales, inclassable. En 2008 Il s’adjoint un jeune talent de la scène jazz Harmen Fraanje, pianiste et Mola Sylla, chanteur et musicien africain qui chante dans sa langue maternelle, en Wolof ; son chant mystique s’enrichit des notes du m’bira, du xalam ou du kongoma, joués dans la pure tradition africaine. Une combinaison insolite de trois musiciens aux horizons différents qui enthousiasme leur auditoire. Un univers musical foisonnant d’ironie et de générosité où l’éclat de l’improvisation s’épanche à souhait guidé par la maîtrise et la technique du maître de céans.
 
● Dimanche 4 décembre Courdimanche à 17H Tarif plein : 16 € /tarif réduit : 12 €
Foyer Rural Rue des Ecoles 95800 Courdimanche

1/ METISMATIC
Romain Perda, balafon Brice Perda, tuba, Mathieu Mitéran, violoncelle, Alex Belair, percussions
Sous  les lames du balafoniste  Romain Perda, Metismatic nous embarque dans un voyage musical et sensoriel aussi énergique qu’envoûtant. L’éclectisme de la musique, la diversité des timbres susciteront curiosité et émotion dans le public.

2/ Sylvain RIFFLET Alphabet  Quartet -  Création
Sylvain Rifflet, clarinettes, ordinateur, instruments/jouets, électronique, saxophones,
Jocelyn Mienniel, flûtes, guimbardes, ordinateur, électronique, Phil Gordiani, guitare et électronique,
Benjamin Flament, vibraphone et percussions, électronique
Dans la continuité du travail effectué lors de la dernière édition, le festival renouvelle à Sylvain Rifflet, ce multi instrumentiste qui force le talent, la résidence de l’édition 2011, pour une création intitulée Alphabet.
De Jean-Sébastien Bach à Luciano Berio, l’histoire de la musique regorge de liens entre les lettres et des nombres et d’être un matériau source d’inspiration pour les compositeurs.
En jazz, cette tradition est aussi très présente puisque les lettres sont, là aussi, la base d’une grammaire musicale (grille) qui permet aux musiciens de jouer et improviser ensemble : chaque note étant symbolisée par une lettre, et chaque accord ayant lui aussi une représentation alphabétique (M pour majeur ou m pour mineur par exemple). Les nouvelles technologies (téléphone portable ou ordinateur) associent les lettres et les chiffres à des sons… Dans cette optique musicale, Sylvain Rifflet a rassemblé des instrumentistes qui formeront tant un quartet acoustique qu’un ensemble en capacité de démultiplier sons et timbres grâce au traitement par l’électronique et enrichir ainsi la palette sonore. Une démarche ambitieuse, comme à l’accoutumée, avec ce musicien en recherche permanente de nouvelles voix, créant son propre alphabet/réservoir de sons en utilisant des correspondances imaginaires entre le « lu » et « l’entendu ».
La résidence de Sylvain Rifflet au sein du festival Jazz au fil de l’Oise est soutenue par la DRAC Ile de France/Ministère de la Culture et de la Communication et le Conseil général du Val d’Oise.

● Jeudi 8 décembre Pontoise à 19H30 Tarif  plein : 24 € /tarif réduit : 19 €
L’apostrophe/Théâtre des Louvrais, Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise Place de la Paix  95300 Pontoise

1/ Le Quatuor EBENE Fiction +  percussions + DJ
Pierre Colombet, violon, Gabriel Le Magadure, violon, Mathieu Herzog, alto,
Raphaël Merlin, violoncelle, Richard Hery, batterie, Fabrice Planchat, ingénieur du son
L’une des formations de musique de chambre, parmi les plus célèbres du circuit, met à jour son jardin secret. Le quatuor Ebène oublie ses classiques pour s’adonner au plaisir d’autres sonorités que celles de Haydn, Ravel, Debussy ou Fauré, celles d’un programme mêlant jazz, rock, pop et DJ. Tout leur réussit et les murs qui s’abattent donnent l’élan d’une vitailité et d’une liberté qui siéent fort bien à la musique de chambre moderne. Absolument réjouissant, à ne pas manquer !

2/ François MECHALI, Ramon LOPEZ Duo
François Mechali, contrebasse, Ramon Lopez, percussions
Une mise en bouche en Duo de ces deux musiciens rythmiciens, qui sont des « passeurs  de frontières, là où tout est permis». Ils sont le centre de gravité de la musique et la pulsation, le silence et la couleur… Laissons le rite s’installer en nous.

3/ François MECHALI Le Dibbouk Oratorio – Création, selon la pièce de Shalom Amski
avec l’Ensemble vocal Soli-Tutti  dirigé par Denis Gautheyrie + Quatuor Persona
En partenariat avec L'apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise
François Mechali, composition et contrebasse, Ramon Lopez, percussions,
Denis Gautheyrie, direction,
Caroline Tarrit, Nelly Lavergne, Valérie Wuillème, altos,
Alexandre Pécastaing, Hernán Alcalá, Charles Arden, ténors,
Nicolas Dangoise, Jean-Philippe Dequin, François Sikirdji, basses,
Frédéric Norel, violon, Clément Janinet, violon, Benhachir Boukhatem, alto, Clément Petit, violoncelle
Issu d’une légende hassidique, le Dibbouk est devenu un chef d’œuvre de la littérature dramatique yiddish : un sortilège pèse sur Léa et Hannan, prédestinés à s’aimer, et que seule la mort parviendra à unir. A partir de ce thème, imprégné de références puisées dans le tréfonds des cultures populaires, le contrebassiste et compositeur François Mechali brode la trame d’un oratorio polyphonique où contrebasse et percussions d’une part, le quatuor à cordes Persona, d’autre part, dialogueront avec les parties chorales. Sous la direction de Denis Gautheyrie, les douze chanteurs de Soli-Tutti, qui défendent avec passion le répertoire vocal et le théâtre musical, seront les voix conductrices de ce voyage au pays des âmes.
Une oeuvre intensément lyrique qui des rives de l’invisible nous conduira vers la réflexion et l’altérité.
Le percussionniste, Ramon Lopez, en véritable styliste respecté par ses pairs et protagoniste de l’avant-garde jazz y apporte sa science de la musique improvisée, du tambour par essence vital, du rythme en tant que respiration.
En résidence à L’apostrophe, François Mechali, ardent militant d’un jazz européen sans frontières, passionné par l’échange, « esthète hérétique qui se joue des sacro saintes chapelles » a accompli un travail foisonnant sur les scènes, dans des configurations variées, du solo, à de grandes formations, entre musique «  transméditerranéenne » et créations singulières.
Cet oratorio clôture la résidence de François Mechali à L'apostrophe. 

● Vendredi 9 décembre Butry à 20H30 Tarif plein : 16 € /tarif réduit : 12 €
Salle des Fêtes, Rue Division Leclerc 95430 Butry-sur-Oise

Thierry  PEALA Move Is Trio
Thierry Péala, voix, Francesco Bearzatti, saxophone, clarinette, Bruno Angelini, piano
La voix de Thierrry Péala saisit par sa force poétique, la qualité et la beauté de son timbre profond. Une voix singulière qu’il utilise comme un instrument. Enveloppé du talent de ses compagnons d’excellence, notre chanteur français fait défiler sur l’écran noir de ses nuits blanches, « les choses de sa vie, sa vision de la vie des autres entre le réel et la fiction d’un cinéma à fleur de peau. »
Une clôture de festival des plus délicates, en pente douce vers notre retour à la réalité !

Partager cet article

Repost 0

commentaires