Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 05:00


3 jours / Festival Inclinaisons au Triton

Inclinaisons.jpg


En 1986 Marion Piras, passionnée de jazz et de musique improvisée, créait l’agence artistique Inclinaisons. Aujourd’hui, Inclinaisons est l'une des premières agences européennes de booking et de management d'artistes dans le domaine du jazz improvisé. Pour célébrer 25 ans d’engagement aux côtés des artistes, Marion a choisi de présenter au Triton un échantillon représentatif de la diversité de son catalogue. Certains de ces artistes s’y produiront pour la première fois, d’autres, véritables compagnons de route du lieu, témoigneront de leur attachement à Marion ainsi qu'au lien puissant, tissé au fil des ans, entre Inclinaisons, ses artistes et le Triton.

-------------
jeudi 26 mai - concert en 2 parties

VINCENT COURTOIS “WHAT DO YOU MEAN BY SILENCE ?”

En réponse à la chanson de son ami John Greaves “the rest is silence”, Vincent Courtois crée en 2004 le quartet “what do you mean by silence ?”. Deux ans plus tard, il enregistre l’album éponyme sur le label Triton. Ce soir nous célébrons la sortie du deuxième opus du quartet “live in Berlin”.

Vincent Courtois violoncelle - Jeanne Added voix - Yves Robert trombone - François Merville batterie


LOUIS SCLAVIS “LOST ON THE WAY”

Avec ce quintet, Louis Sclavis revendique “l’imperfection” comme source d’un sens nouveau qui vient enrichir la partition. C’est le sens du dialogue des langues à travers le monde, c’est le sens de l’échange des solistes d’un quintet de jazz dans l’interprétation et l’improvisation. C’est le sens de ce répertoire sous le signe d’Ulysse et d’un voyage aux confins du monde contemporain, la mosaïque des langues et des mémoires de chacun.

Louis Sclavis clarinettes - Olivier Lété basse - François Merville batterie - Maxime Delpierre  guitare - Matthieu Metzger saxophone

-------------
vendredi 27 mai - concert en 2 parties

FALZONE FRENCH QUARTET

Après “Meeting in Paris” en 2006 et “Songs” de l’IF duo, avec Bruno Angelini en 2008, le trompettiste Italien Giovanni Falzone revient dans l’hexagone avec un nouveau projet. Grooves enlevés, improvisations tonales et atonales, surprises et rebondissements sont au centre de la musique de ce quartet véloce et jubilatoire.

Giovanni Falzone trompette - Julien Augier batterie - Bruno Angelini piano - Mauro Gargano contrebasse


MICHEL PORTAL TRIO

Avec ce trio, c’est le guet-apens assuré... la promesse de chemins escarpés, de facéties lyriques, de ruptures en cascade. Le rythme est aussi précis qu’insaisissable, pavé d’irruptions fulgurantes comme de gestations patientes. Comme le dit Portal, maître dans l’art de décloisonner, le jazz n’est autre que la terre de l’inconnu, des sentiments extrêmes. Et il ne faudra pas trop compter sur une autre légende vivante, Daniel Humair, pour modérer tout cela, ni sur Bruno Chevillon, leur fidèle complice.

Michel Portal clarinette, saxophone - Daniel Humair batterie - Bruno Chevillon contrebasse

 -------------
samedi 28 mai - soirée solos concert en 3 parties

PAOLO ANGELI  (Guitare préparée)

Combinant la tradition musicale sarde avec l’approche typique de la musique improvisée, Paolo Angeli, développe un style très particulier qui l’a conduit à mettre au point une version “préparée” de son instrument de prédilection à mi chemin entre la guitare, le violoncelle et la batterie, dans un contexte de performance solo.

MICHELE RABBIA  (Percussions)

Plus encore qu’un percussionniste hors pair, tout en grâce gestuelle et en virtuosité polyrythmique, Michele Rabbia est un poète de la musique, ouvrant sans cesse de nouveaux horizons sonores par sa façon inimitable de sculpter l’espace en de subtils entrelacs de sons, de rythmes, d’échos de voix et de paroles mêlées... C’est sans doute en solo, seul dans son petit théâtre musical, que Michele Rabbia, à la fois interprète et véritable metteur en son, est le plus envoûtant.

JEAN PAUL CELEA  (Contrebasse)

Jean-Paul Celea fait partie des rares solistes qui ont su s’imposer conjointement sur les terrains de la musique classique et du jazz. Ce qui n’exclut pas les passerelles, bien au contraire. Le jazz se confond sous ses doigts aussi bien avec la musique contemporaine que le folklore corse. L’improvisation vous emmène dans des contrées imaginaires peuplées d’êtres inconnus. Plus de walkin’ bass, mais des notes disséminées avec une grande justesse, une indéfinissable précision.

 

 

Le Triton - 01 49 72 83 13 - 11 bis, Rue du Coq Français -
Les Lilas (M° Mairie des Lilas)

Partager cet article

Repost 0

commentaires