Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 07:03
lundi 30 mars à 20h30 - 16 € - Salle des fêtes, Montreuil-sous-Bois
Hamet Bluiett - photo javiernombelaadreu


Donald Harrison Quintet

États-Unis / Le retour du « roi du nouveau swing », pur produit du jazz créole tel qu'élaboré depuis un siècle à La Nouvelle-Orléans, accompagné de formidables jeunes pousses.

Nouveau swing, plus qu'un nom, un symbole, celui du renouveau du jazz acoustique, dont l'élégant saxophoniste alto a posé les jalons. Formé par Alvin Batiste ou Kidd Jordan, découvert chez Art Blakey, il faisait partie, avec Terence Blanchard et les Marsalis, des jeunes lions du jazz des années 80. Donald Harrison a ensuite pris la tangente, et son deuxième souffle, en élargissant son horizon aux côtés d'Eddie Palmieri, Dr John, Jazzmatazz... Avant de revenir dans sa ville natale, autant pour revivifier sa filiation black indian (voir concert du 10 avril) que pour des lendemains qui swinguent autrement, avec d'hyper doués jazzmen d'à peine vingt ans.

www.donaldharrison.com + www.myspace.com/donaldharrison

Donald Harrison (saxs, perc, voix), Detroit Brooks (g), Victor Gould (p), Max Moran (b), Joe Dyson (dms)

Avec le soutien de l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en France, du FACE (French American Cultural Exchange) et de l'Ambassade de France aux États-Unis.

-----------------------------------

The World Saxophone Quartet featuring Kidd Jordan

États-Unis / Le groove forcené d'un condensé de fanfare à quatre saxes, pimenté par un frénétique souffleur néo-orléanais, soit le nouvel avatar d'une formation désormais légendaire.

Inédit

Sans section rythmique, quatre des meilleurs saxophonistes du jazz créatif : telle est la formule originale et passionnante du World Saxophone Quartet. Entre free et funk, avant-garde et tradition, actualité afro-américaine et mémoire africaine, colères politiques et perfection orchestrale, ce groupe s'est donné pour mission depuis trois décennies la défense et l'illustration de la Great Black Music dans toutes ses dimensions. David Murray et Hammiet Bluiett associent cette fois James Carter et le louisianais Kidd Jordan, invité comme membre à part entière de l'ensemble qu'il avait parrainé à sa naissance, et qu'il va pouvoir enfin pimenter de néo-orléanismes dont il a le secret.

David Murray (ts, bcl), Kidd Jordan, James Carter et Hamiet Bluiett (saxs)

Avec le soutien de l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en France, du FACE (French American Cultural Exchange) et de l'Ambassade de France aux États-Unis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires